Publicité
Publicité
Les agences bancaires vont droit dans le mur ?

Les agences bancaires vont droit dans le mur ?

0

On le savait déjà, de plus en plus de clients gèrent leurs opérations courantes depuis leur mobile ou sur leur ordinateur. On se rend de moins en moins fréquemment en agence… Alors les banques les ferment. Bien que ça ait déjà commencé, le phénomène va s’intensifier selon le cabinet Sia Patrners. Explications.

Chercher à innover

12,6 % des agences bancaires en France devraient disparaître d’ici à 2020. Tout au moins si l’on en croit la projection réalisée par le cabinet Sia Partners. Les banques en ligne et autres néo-banques attirent chaque jour de nouveaux clients. Alors pour rester dans la concurrence, les banques dites traditionnelles se digitalisent. Et si nous n’avons plus forcément besoin de se rendre en agence pour gérer nos finances au quotidien, les agences servent encore (et heureusement) pour les produits plus exceptionnels comme l’épargne ou les crédits.

Le rythme de fermeture des agences multiplié par quatre

Entre 2012 et 2016, les banques françaises ont fermé 3 % de leurs agences. Ce n’est pas grand chose si l’on compare avec nos voisins européens. En effet, selon Sia Partners, 24 % des agences bancaires ont fermé en Espagne, 12 % pour les banques allemandes et 11 % pour les Italiens.

Mais la France rattrape son « retard ». Selon le cabinet, le rythme de fermeture pourrait bien quadrupler et donc atteindre les 12,6 %…

La sécurisation des paiements sur internet

A lire aussi

Ville du futur : les agences bancaires auront toujours leur place !

Lire la suite

La digitalisation change la donne ! Alors qu’aujourd’hui « 80 % à 90 % de la souscription de produits bancaire sont réalisés dans les agences », la digitalisation de leur parcours clients pourrait bien faire énormément baisser ces volumes. BNP Paribas, par exemple, s’est fixé pour objectif de réaliser 50 % de ses souscriptions de produits digitalement d’ici à 2020.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE