Le 06 février 2017 changer de banque devrait être un jeu d’enfant !

0

C’est la conviction des Echos.fr qui dans un article publié le 04 octobre, nous affirme qu’à partir du 06 février prochain changer de banque sera vraiment plus simple avec la loi Macron ! Et pour cause, à cette date, le contrat de mobilité entrera en vigueur. Qu’est-ce que c’est ? En quoi le changement de banque sera-t-il facilité pour les consommateurs ? billet de banque vous répond.

Infographie LesEchos mobilité bancaire
Infographie LesEchos mobilité bancaire

La banque choisie s’occupera des démarches à votre place

La nouveauté introduite par le contrat de mobilité de la loi Macron, c’est le changement automatisé des domiciliations bancaires, des prélèvements et des virements récurrents du compte d’origine vers le nouveau compte.

En d’autres termes, la nouvelle banque que vous choisirez se chargera de prévenir votre ancienne banque et procèdera au changement de domiciliation de vos opérations récurrentes. Vous n’aurez pour ainsi dire rien à faire, si ce n’est signer le contrat de mobilité autorisant la nouvelle banque à faire les démarches à votre place.

Les avantages ? La dispense de démarches administratives décourageantes et la rapidité. Autrement dit, que du bonheur !

Concrètement, ce système de transfert automatique sera opéré par SEPAmail Aigue Marine, l’application prévue pour 2017 permettant d’automatiser toutes les opérations nécessaires à la mobilité bancaire.

Guide FBF

A lire aussi

La fédération bancaire française (FBF) vous aide à changer de banque !

Lire la suite

La loi Macron va-t-elle bousculer le marché ?

Selon le patron d’une banque régionale mutualiste cité par Les Echos.fr, « Il est certain que la loi Macron va faciliter le départ des clients mécontents de leur banque. Aujourd’hui, ils restent dans leur établissement parce qu’ils ont le sentiment que c’est très compliqué de changer ».

Et en effet, le faible taux de mobilité bancaire en France – estimé fin 2014 à 4,5 % par an – s’expliquerait par des lourdeurs administratives dissuasives.

Pour Inès Mercereau, auteure d’un rapport sur la « Portabilité du compte bancaire » de 2014, également citée par la rédaction, « un faible taux de mobilité est le signe de l’existence de barrières à l’entrée sur le marché pour des acteurs de moindre envergure ou de petite taille, rendant la conquête de clients rentables difficile ».

Or ces mêmes barrières ont déjà été levées en partie par les banques elles-mêmes. Comment ? En mettant tout bonnement en application une des dispositions de la loi Hamon qui prévoit que les banques fournissent gratuitement à leurs clients un service d’aide à la mobilité bancaire.

Aide à la mobilité bancaire

A lire aussi

L’aide à la mobilité bancaire : explications

Lire la suite

Seul hic, jusqu’ici ce service a globalement été un flop. Perçu comme « une promesse commerciale décevante pour le client, sans « engagement de délai de réalisation », le client devant « très souvent relancer directement par lui-même le créancier », poursuit le journal.

En pratique, le changement automatisé devrait être bien plus efficace ! Patience, c’est l’affaire de quelques mois seulement…

Etapes à respecter pour votre changement de banque

Si entre temps, l’envie vous démange de quitter votre banque pour en rejoindre une nouvelle, voici ce que vous avez à faire :

  • Ouvrir votre nouveau compte
  • Communiquer vos nouvelles coordonnées bancaires aux organismes qui prélèvent sur votre compte OU déléguer à votre nouvelle banque la communication de vos nouvelles coordonnées bancaires

(Re)lire le mini-guide de la Fédération bancaire Française (FBF) pour être sûr de n’avoir loupé aucune étape 🙂

Jihane Bensouda

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE