Publicité
Publicité
Grandeur et décadence du Livret A

Grandeur et décadence du Livret A

0

Début janvier, 55 millions d’épargnants français ont perçu les intérêts des 360 milliards d’euros d’encours placés sur le Livret A et le Livret de développement durable et solidaire (LDDS). Mais avec une rémunération gelée à 0,75% jusqu’en 2020, l’heure est à la déception. Focus.

Comment faire baisser les frais de son compte professionnel ?

Le Livret A vous fait perdre de l’argent

Liquide, facile d’utilisation et défiscalisé, le Livret A est l’un des placements les plus prisés par les Français, aux côtés de l’assurance-vie. A tort, sans doute, car le Livret A vous fait aujourd’hui perdre de l’argent !

Avec son taux gelé à 0,75% depuis la mi-2015, ce placement historique – il fêtait récemment ses 200 ans – ne suffit plus à protéger votre épargne de l’inflation, annoncée à 1,8% en 2018.

Une situation critique, selon la confédération du logement et du cadre de vie (CLCV). En début de semaine, l’association de consommateurs avait sonné l’alarme, estimant que l’écart entre l’inflation et le taux d’intérêt du Livret A représentait une perte de 3,6 milliards d’euros de pouvoir d’achat pour les épargnants sur la seule année 2018.

De piètres résultats qui trouvent leur origine dans un contexte de taux bas généralisé, peu favorable à l’essor des produits d’épargne. Le Livret n’est d’ailleurs pas le seul placement à voir ses rendements passer sous le seuil de l’inflation. Les taux des livrets d’épargne défiscalisés, par exemple, sont au plus bas :

  • 0,05% pour le Livret d’ING Direct
  • 0,30% chez Fortuneo
  • 0,20% à 1% du côté d’Hello bank!

Distingo, le premier super livret de Peugeot-Citroën

A lire aussi

Le Livret DISTINGO à 3,10 % bruts + 40€ offerts

Lire la suite

Livret A : le taux reste gelé jusqu’en 2020

Mais le contexte économique n’est pas le seul responsable. La baisse des rendements du Livret A résulte aussi d’une décision politique, puisqu’en 2017 le gouvernement a annoncé un gel du taux d’intérêt du Livret A jusqu’en 2020.

C’est justement sur ce point que le bât blesse, selon la CLCV. « Nous ne sommes plus dans la même situation qu’au moment où la décision a été prise, avec des niveaux d’inflation proche de zéro » regrette François Carlier, délégué général de l’association de consommateurs.

La situation n’a pourtant rien d’inédit : entre 1900 et 2017, le rendement du Livret A n’a été supérieur au niveau de l’inflation que pendant 57 ans. Les Français ont donc perdu du pouvoir d’achat sur plus de la moitié de cette période, selon une étude de Meilleurebanque.com.

Historique des taux du livret A

A lire aussi

Historique des taux du livret A

Lire la suite

Mais en 2018 l’écart se creuse, au grand dam des épargnants. « Ce niveau-là de rendements négatifs, c’est historique. Jamais depuis le début des années 1980, cet outil d’épargne pour les classes moyennes et populaires n’a fait perdre autant d’argent » assène François Carlier.

Forte de ce constat, la CLCV a demandé au gouvernement de remonter le taux du Livret A au-dessus de l’inflation. Sans succès.

« Les taux d’emprunts sont particulièrement avantageux aujourd’hui, [les taux de rémunération de l’épargne] sont l’autre face de la même pièce », a rappelé Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’économie et des finances.

L’épineuse question du calcul du taux du Livret A

L’association de consommateurs a également demandé l’abandon de la nouvelle formule de calcul du Livret A. Là encore, la CLCV a essuyé un refus.

Elaborée en 2004, la formule mathématique de calcul du taux du Livret A n’a pas cessé d’évoluer depuis sa création. Une instabilité réglementaire pointée du doigt par la Fédération Bancaire Française qui appelle de ses vœux une meilleure visibilité.

Fixer le taux du Livret A s’avère en effet un exercice délicat, puisqu’il faut satisfaire les intérêts divergents :

  • Des épargnants en quête de rendements
  • Des banques, pour qui une hausse du taux d’intérêt signifierait des marges réduites
  • Des bailleurs sociaux, puisque l’argent placé sur le Livret A sert en partie à financer la construction de logements sociaux

intérêts et rendement

A lire aussi

Calculer les intérêts et le rendement d’un livret

Lire la suite

Effective à compter du printemps 2020, la nouvelle réforme prévoit un taux plancher de 0,5% en-deçà duquel le Livret A ne pourrait pas descendre. Une bonne nouvelle, certes. Mais qui ne suffit pas à faire passer la pilule pour les épargnants.

Car la future règle de calcul fixe le taux du Livret A à partir d’une moyenne entre l’inflation et les taux auxquels les banques se prêtent de l’argent. En d’autres mots, les épargnants ne sont plus automatiquement protégés en cas de hausse des prix. Une première.

Préférez si possible le Livret d’épargne populaire

S’il ne touchera pas au Livret A, le gouvernement a rappelé sa volonté de mieux promouvoir le Livret d’épargne populaire, un produit d’épargne réservé aux ménages modestes et qui offre une rémunération de 1,25% nette d’impôt mais qui reste aujourd’hui assez peu répandu.

Ce produit implique en effet un contrôle régulier des revenus de l’épargnant pour vérifier qu’il ne dépasse pas le plafond réglementaire, fixé à 19 467 € de revenu fiscal de référence pour une seule part en 2018. Une procédure contraignante pour les banques, qui décourage souvent les établissements de faire la promotion de ce produit d’épargne auprès de leur clientèle.

Bref, vous l’aurez compris : ne placez pas toutes vos économies sur votre Livret A. Ce placement reste utile pour vous constituer une épargne de précaution, à utiliser « en cas de coup dur » (l’équivalent de 3 à 6 mois de salaire).

Pour le reste, on ne peut que vous recommander de vous tourner vers d’autres placements plus rentables, tels que l’assurance-vie.

lupa Vous souhaitez souscrire une assurance-vie ? Comparez les offres sur Panorabanques pour bénéficier des meilleurs rendements du marché ! Je compare

Et vous, avez-vous trouvé une meilleure alternative que le Livret A pour placer votre épargne ? Comment souhaiteriez voir le Livret A évoluer à l’avenir ?

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE