Publicité
Publicité
Renégocier son crédit immobilier : les Français sautent le pas ! Pourquoi...

Renégocier son crédit immobilier : les Français sautent le pas ! Pourquoi pas vous ?

0

C’est du jamais vu ! En août 2016, les banques ont octroyé pour 23 milliards d’euros de crédits immobiliers. D’après Webstat, le site qui recense les statistiques de la Banque de France, c’est inédit depuis au moins janvier 2003 – les statistiques publiques ne remontant pas au-delà. Des prêts qui ont été pour moitié des renégociations (49,9 %). Et les Français ont été très bien inspirés de renégocier leur emprunt ! Avec la baisse des taux, la période est en effet très propice. Focus.

rachat, renégociation de crédit

Depuis novembre 2015, mois après mois, les TEG des crédits immobiliers ne cessent de baisser. D’après l’Observatoire du Crédit Logement-CSA, le taux moyen des crédits immobiliers était de 1,62 % en juin, 1,55 % en juillet, 1,48 % en août et même 1,41 % en septembre ! Jusqu’où ça va aller ? Difficile à dire ! Ça dépendra de la BCE et de sa politique monétaire. Mais, ça, c’est une autre histoire…

Crédit immobilier

A lire aussi

Irrésistible descente des taux de crédit immo en septembre

Lire la suite

11,5 milliards de prêts renégociés en août !

Du coup, ceux qui ont déjà souscrit un crédit immobilier tentent de renégocier leur prêt. Et avec succès ! Car les banques n’ont souvent d’autre choix que d’accepter de renégocier. Refuser de revoir à la baisse un taux d’emprunt, c’est risquer de perdre un client. Celui-ci obtiendra probablement d’un concurrent un rachat de crédit.

Résultat, les renégociations battent leur plein et ça se voit nettement dans les données de La Banque de France. En août 2016, presque 50 % des 23 milliards de crédits à l’habitat octroyés ont été des renégociations, contre 43,9 % en juillet et 38,1 % en juin. Les Français sont donc de plus en plus nombreux à sauter le pas. Et vous alors ?

lupa

Comparer les rachats de crédit immobilier

Vous êtes curieux de savoir sous quelles conditions les banques pourraient répondre favorablement à votre demande de rachat de crédit immo ? Sur Panorabanques, vous avez justement l’opportunité de comparer les offres afin d’en savoir plus ! Et en plus, c’est rapide et gratuit !

Je compare

Rachat ou renégociation ?

Pour obtenir un allègement du coût de votre crédit immobilier, vous avez deux solutions : racheter ou renégocier votre emprunt. Et oui, c’est différent ! Sémantiquement, renégocier ou racheter son crédit, ce n’est pas la même chose, même si, entre nous, les banquiers ont tendance à mélanger les deux.

Renégocier c’est taper à la porte de son banquier pour lui demander un geste commercial et profiter vous aussi de la chute des taux d’intérêt. A l’inverse, vous vous faites racheter votre crédit lorsque vous sollicitez la concurrence pour obtenir de meilleures conditions d’emprunt.

logo

Conseil billet de banque

Jouez sur les deux tableaux ! Avant d’aller voir votre banquier, soumettez votre dossier à des organismes concurrents afin d’obtenir des premières offres de rachat. Puis, ces propositions « sous le coude », allez voir votre conseiller. Elles vous serviront à négocier vos nouvelles conditions d’emprunt. Et si votre conseiller s’obstine, passez à la concurrence !

 

Quelques conseils avant de renégocier ou racheter son prêt

Vous avez souscrit un crédit immobilier à une période où les taux étaient plus élevés ? Vous vous demandez si vous avez intérêt à renégocier ou faire racheter votre emprunt ? Sachez qu’en général, pour que renégocier ou se faire racheter son emprunt soit rentable, il faut que :

  • La différence entre le taux initial et le taux renégocié soit au minimum d’1 point de pourcentage

A titre d’exemple, le TEG moyen était de 2,38 % en décembre 2014, selon le Crédit Logement. C’est presque 1 point d’écart avec l’estimation actuelle (1,41 %). Autrement dit, si vous avez contracté votre crédit avant cette date, il est fort probable que vous ayez intérêt à renégocier et/ou faire racheter votre prêt.

  • La durée de remboursement restante soit importante : au moins la moitié de l’emprunt. La règle est simple : plus vous renégociez tôt, plus vous économiserez de l’argent
  • Le capital restant à rembourser soit élevé : au moins 50 000 € selon le courtier Cafpi
  • Attention aux IRA ! Dans le cadre d’un rachat de crédit, en plus des frais de dossier pour votre nouvel emprunt, des indemnités de remboursement anticipé (IRA) vous seront prélevés.

Conseils pour renégocier son prêt immobilier

A lire aussi

Conseils pour renégocier son prêt immobilier

Lire la suite

Vous souhaitez avoir plus de conseils et de recommandations avant de souscrire ou de renégocier votre crédit immobilier ? N’hésitez pas à consulter nos articles dédiés. Bonne lecture !

Marie-Eve F

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE