Publicité
Publicité
Choisir un placement pour son enfant

Choisir un placement pour son enfant

0
Choisir un placement pour son enfant
Choisir un placement pour son enfant

Vous souhaitez que votre enfant se constitue une épargne dont il puisse profiter à sa guise une fois devenu adulte ? De nombreuses solutions d’épargne existent comme le livret A, le Plan Epargne Logement et l’assurance-vie. Retour sur les caractéristiques et atouts de chacun de ces placements.

Qu’est-ce que l’épargne ?

On appelle épargne la partie du revenu qui n’est pas dépensée. Cette épargne est constituée en vue de dépenses futures. Il existe de nombreuses solutions d’épargne et certaines d’entre elles sont particulièrement adaptées aux enfants.

Qu'est-ce que l'épargne de précaution ?

A lire aussi

Qu’est-ce que l’épargne de précaution ?

Lire la suite

Pourquoi encourager son enfant à épargner ?

Les sommes offertes aux anniversaires et aux étrennes par les grands parents, oncles et tantes peuvent constituer, petit à petit, une épargne pour vos enfants. Capital et intérêt peuvent permettre à votre enfant, une fois majeur, de financer l’achat d’une voiture, du permis de conduire, d’études ou encore constituer un apport dans le cadre de l’achat d’un logement. La détention d’un livret ou de tout autre compte épargne permet aux enfants de se familiariser avec la gestion d’un compte et de manière plus générale, au prix des choses.

Epargne des enfants : le livret A et le livret jeune

Souples et sans risque, le livret A et le livret jeune sont les placements les plus courants chez les moins de 25 ans. Il s’agit de placements nets d’impôts et de prélèvement sociaux.

  • D’un côté, le livret jeune est accessible de 12 à 25 ans, au taux attractif de 2 %. Les sommes versées sont plafonnées à 1 600 €
  • De l’autre côté, le livret A est accessible à tout âge, pour une rémunération de 0,75 % à fin 2015. Les sommes versées sont plafonnées à 22 950 €

Les jeunes peuvent par exemple disposer conjointement de ces deux livrets et retirer l’argent disponible sur le livret A, moins rémunérateur, pour des achats urgents, l’achat de livres ou d’un vélo par exemple. A l’âge de 25 ans, les sommes disponibles sur le livret jeune pourront être basculées vers le livret A.

Ouvrir un livret d’épargne pour un enfant

A lire aussi

Ouvrir un livret d’épargne pour un enfant

Lire la suite

Le plan épargne logement

Le PEL (Plan Epargne Logement) permet également à votre enfant de se constituer un capital pour le futur. Grâce au PEL, une fois devenu majeur, votre enfant aura, en effet, la possibilité de souscrire un prêt épargne logement et de financer à des conditions préférentielles son tout premier projet immobilier.

Cette épargne peut aussi servir à d’autres projets comme au financement de ses études, d’une automobile ou du permis de conduire. Moins souple que le Livret A, le PEL est un placement à long terme bloqué pour une durée minimale de 4 à 10 ans. Un versement initial d’au moins 225 € est demandé ainsi que des versements d’au moins 540 € par an. Les versements sont plafonnés à 61 200 €. Le taux d’intérêt du PEL était de 2 % en 2015, il est passé à 1,5 % en 2016.

Les intérêts des PEL de plus de 12 ans sont imposables depuis le 1er janvier 2006

Epargne logement

A lire aussi

Epargne logement : PEL et CEL

Lire la suite

L’assurance-vie pour l’épargne de ses enfants

Offrant des taux plus attractifs que les livrets réglementés, les assurances-vie sont également une solution d’épargne accessible aux enfants. Tout comme le PEL, l’assurance-vie permet à l’enfant de se constituer une épargne sur le long terme.

Mais contrairement au PEL, vous pouvez l’alimenter à votre guise et en sortir à tout moment, moyennant toutefois le paiement d’une pénalité fiscale. L’assurance vie est également une solution intéressante pour la transmission du patrimoine à ses enfants ou à ses petits-enfants. En effet une donation est possible via les sommes investies au sein de l’assurance-vie, sans acte notarié et sans formalités administratives.

Souscrire une assurance vie pour un enfant mineur

A lire aussi

Souscrire une assurance-vie pour un enfant mineur

Lire la suite

L’assurance-vie est également un outil de succession : dès lors, les grands-parents ou les parents ouvriront le contrat à leur nom et désigneront leurs enfants ou leurs petits-enfants en tant que bénéficiaires.

Les assurances-vie sont fiscalisées et offrent un niveau de risque plus ou moins important selon le support d’investissement choisi.

Assurance-vie, livret A, livret jeune ou PEL… à vous d’opter pour la meilleure solution de placement pour vos enfants !

Droits parents compte mineur

A lire aussi

Quels sont les droits des parents sur le compte des enfants ?

Lire la suite

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE