Publicité
Publicité
Les livrets complémentaires

Les livrets complémentaires

0

Les livrets A et LDD (Livret Développement Durable) sont très populaires auprès des épargnants. Ils offrent l’avantage de la sécurité et de la disponibilité. Leur plafonnement réglementaire a incité les banques à mettre en place des livrets complémentaires qui permettent de continuer à épargner quand les livrets traditionnels sont pleins. Un outil d’épargne méconnu mais intéressant.

Les livrets complémentaires
Les livrets complémentaires

Une solution pour continuer à épargner

Le livret A est aujourd’hui plafonné à 22 950 € et le livret de développement durable (LDD) à 12 000 €. Lorsque ces plafonds sont atteints, votre banque peut vous proposer l’ouverture d’un livret complémentaire pour pouvoir continuer à épargner.

Ces livrets sont non réglementés et par conséquent leurs caractéristiques varient d’un établissement à l’autre. Leur plafond étant nettement plus élevé que les livrets réglementés, ils vous permettent de placer des sommes importantes sans limite de temps et d’en conserver la disponibilité.

Il y a toutes les chances que votre banque vous propose automatiquement l’ouverture d’un livret complémentaire dès que vous avez dépassé le plafond de vos livrets traditionnels. Cette ouverture nécessite néanmoins votre accord.

L'épargne bancaire

A lire aussi

Tout savoir sur l’épargne bancaire

Lire la suite

Non réglementés et fiscalisés

Non réglementé par l’Etat, les livrets complémentaires offrent une rentabilité variable selon l’établissement bancaire qui les propose.

Il s’agit d’intérêt brut car ces livrets bancaires, à la différence du livret A et du LDD, sont soumis à l’imposition et aux prélèvements sociaux. Pour régler ces impôts et taxes, vous pouvez opter soit pour la déclaration, via l’impôt sur le revenu des intérêts acquis, soit opter pour le prélèvement libératoire.

lupa

Comparer les livrets

En quelques minutes sur Panorabanques, comparez tous les livrets et choisissez celui qui vous offrira un bon rendement sur la durée !

Je compare

Avant de choisir l’une ou l’autre de cette option, vérifiez toujours que l’ajout de ces intérêts ne vous fait pas changer de tranche d’imposition. Si cette dernière est supérieure au 19 % du prélèvement libératoire optez pour ce denier. Dans tous les cas, votre conseiller bancaire est là pour vous orienter vers la solution fiscale la plus avantageuse pour vous.

Disponibles dans les banques et organismes de crédit

La plupart des établissements bancaires et organismes de crédit proposent des livrets complémentaires qui viennent prendre le relais de vos livrets classiques. Sachez faire le tri dans les différentes solutions proposées et ne vous laissez pas abuser par un taux attractif mais d’une durée limitée ou offrant une prime d’entrée mais un taux de rémunération en dessous du marché. Un bon livret complémentaire offre disponibilité des sommes versées, un bon taux de rémunération et un plafond élevé voir illimité.

Où ouvrir son livret ?

A lire aussi

Où ouvrir son livret ?

Lire la suite

Les livrets complémentaires sont taillés sur mesure pour les adeptes de l’épargne sûre. En ces temps d’incertitude économique, ils offrent une rentabilité certes plus faible que les placements en actions ou obligations mais une rentabilité garantie et sans aucun risque pour les sommes épargnées. Un atout non négligeable à prendre en compte avant de confier vos économies à un plan d’épargne.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE