Publicité

Publicité
Yeeld : l’épargne intelligente !

Yeeld : l’épargne intelligente !

0

Mettre de côté pour financer vos projets sans avoir l’impression de vous priver ou sans être tenté de piocher dans vos économies à la moindre occasion : c’est la proposition de Yeeld, le nouveau meilleur ami de votre épargne. Anciennement connue sous le nom de Piggou, la jeune fintech effectuera son grand retour en mars 2018. Au menu, une offre repensée pour vous proposer une expérience 100 % mobile et de nouveaux outils personnalisés. Objectif : vous aider à mieux gérer votre bas de laine ! Focus.

Choisir un livret d'épargne

Vous avez des projets plein la tête mais pas un sou pour les mettre en œuvre ? Et bien vous n’êtes pas le seul. Une étude conduite par Yeeld estime ainsi à 50 % la part de la génération Y épargnant moins de 50 € par mois. Pour un tiers des milennials, ce chiffre tombe même à moins de 10 € mis de côté par mois. Les causes ? Parmi tant d’autres, on peut citer pêle-mêle le manque d’organisation, de temps, de motivation ou de rigueur. A cela s’ajoute le fait que les tentations de dépenser plutôt que d’épargner ne manquent pas… Mais alors comment financer vos projets sans devoir passer par la case crédit ?

A lire aussi

Banque, crédit, épargne, immobilier : ce qui change en 2018

Lire la suite

L’arrondi à l’€ supérieur et l’épargne optimale pour financer vos projets

C’est là que Yeeld pourrait bien vous filer un coup de main ! Sa nouvelle application bancaire vous permet en effet d’économiser automatiquement. La jeune pousse vous propose 2 alternatives pour y parvenir.

La première consiste à arrondir vos dépenses à l’€ supérieur à chacun de vos paiements par carte. Par exemple, si vous payez 10,60 € par carte, 40 centimes seront mis de côté pour faire gonfler votre épargne. Une solution quasi indolore qui permet de répartir dans la durée vos efforts pour épargner. Jusqu’ici rien de très innovant : ce type de service est déjà proposé gratuitement par Monabanq, LCL et Sqirl.

Mais Yeeld va plus loin en proposant gratuitement un service d’épargne intelligente inédit. Baptisé « épargne optimale », ce dernier collecte et consolide les données issues de votre/vos compte(s) courant(s) à la manière d’un agrégateur comme Bankin’. A partir de ces informations, un algorithme développé par Yeeld émet des recommandations sur le montant que vous devriez épargner chaque semaine.

Dans un cas comme dans l’autre, les montants sont automatiquement placés sur votre compte courant Yeeld. Votre épargne se trouve ainsi isolée, afin d’éviter qu’elle ne soit dépensée par inadvertance. Pour proposer ce compte de paiement gratuit et ibanisé, la jeune pousse s’est associée avec l’établissement de monnaie électronique Treezor et le groupe bancaire Crédit Mutuel Arkéa.

lupa

Epargner, c’est un bon début. Mais où placer votre argent pour en tirer les meilleurs rendements ? Pour le découvrir, rien de plus simple : comparez les rendements des livrets d’épargne et des assurances-vie sur Panorabanques !

Je compare

 

Cashback 2.0 et plafond dynamique : une carte bancaire qui innove

Mieux encore, Yeeld offre la possibilité à ses usagers de définir leurs projets, en renseignant la date et le montant des dépenses anticipées. Yeeld se charge alors chaque semaine de mettre automatiquement de côté le montant nécessaire pour réaliser le projet. L’idée, c’est qu’en formalisant ainsi vos objectifs, vous multipliez vos chances de les atteindre !

Au-delà de ces services pensés pour faciliter votre épargne, Yeeld propose de commander une carte bancaire Mastercard, virtuelle ou physique, offrant les mêmes services qu’une carte classique. Le petit plus ? Ce moyen de paiement vous propose également du cashback à chacune de vos dépenses. Et cette fois, pas besoin d’attendre des mois avant de recevoir vos avantages : Yeeld promet un abondement en quasi temps réel ! Parmi les partenaires dévoilés à ce jour, quelques grands noms appraissent déjà, tels que Hotels.com, Expedia ou encore Yves Rocher.

Epargne

A lire aussi

Top 5 des solutions pour épargner sans y penser

Lire la suite

Le prix de cette carte bancaire n’a pas encore été fixé de manière définitive, mais le bruit court qu’elle serait facturée 4,90€ par mois. Autre info juteuse : elle serait équipée d’un plafond dynamique lui permettant de puiser dans les fonds du compte Yeeld sans toucher aux sommes mises de côté pour les projets. Une manière de réduire les achats d’impulsion : « Si l’usager est contraint de supprimer un de ses projets pour avoir le solde nécessaire à un achat, il y réfléchira sans doute à deux fois » explique Nagib Beydoun, le nouveau CEO de la jeune pousse.

Bref, des projets plein les cartons et de belles promesses pour repenser la façon dont vous épargnez d’ici mars 2018 ! Mais Yeeld prévoit déjà son prochain coup, et annonce qu’elle souhaite, à terme, proposer à ses clients des offres de crédit afin de financer leurs projets les plus ambitieux.

Paul Atz

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE