Publicité
Publicité
Comment les banquiers voient-ils leurs clients ?

Comment les banquiers voient-ils leurs clients ?

0
Comment les banquiers voient-ils leurs clients ?

De nombreuses études existent sur l’image des banques, mais à l’inverse, on s’attarde très peu sur la manière dont les banquiers perçoivent leurs clients. Explications sur les profils des « bons clients » et des « mauvais clients ».

Quels sont les profils appréciés des banques ?

Pour une banque, un bon client c’est d’abord un client qui rapporte de l’argent.

Le client idéal ? Un jeune actif d’une trentaine d’années, en CDI, cadre dirigeant ou profession libérale, avec des promesses d’évolution de salaire et des projets à venir. Il épargne, il consomme avec sa carte bancaire, il fait des crédits pour financer ses projets, il est autonome et se déplace rarement dans son agence.

C’est sûrement la raison pour laquelle les banques proposent des offres tarifaires et autres avantages pour attirer un maximum de jeunes clients et particulièrement les étudiants de grandes écoles.

Les jeunes seniors sont aussi pas mal plébiscités par les banques. Ils ont déjà un patrimoine, un salaire logiquement plus élevé que les jeunes actifs, une plus grande capacité d’épargne. Ils sont en général plus enclins à faire des placements à risque et ils utilisent des services bancaires haut de gamme (ex : Visa Premier).

Crédit conso les profils appréciés

A lire aussi

Crédit conso : les profils appréciés

Lire la suite

Quels sont les profils moins appréciés ?

Intérimaires, travailleurs indépendants et demandeurs d’emploi ne rentrent pas vraiment dans les critères du bon client pour les banques. Ne parlons même pas des clients interdits bancaires ou en situation de surendettement.

Même si les banques se rémunèrent bien sur les anomalies de fonctionnement de compte (agios et commissions d’intervention), les banquiers ne sont pas friands de ce type de clientèle. Tout simplement car il est difficile d’équiper ces clients en produits d’épargne, de crédit à la consommation ou crédit immobilier et quelques fois même en moyens de paiement.

logo

Conseil billet de banque

Pour rassurer votre banquier : préparez votre rendez-vous, montrez-lui qu’il peut avoir confiance en vous et restez correct avec lui. Le contact humain compte aussi beaucoup dans la relation client/banquier.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE