Publicité

Publicité
Carte de crédit : comment ça marche ?

Carte de crédit : comment ça marche ?

0

Même s’il est fréquent d’utiliser le terme « carte de crédit » pour parler de la carte bancaire placée dans notre portefeuille – qui est pourtant une « carte de débit » – les 2 types de carte ont des fonctionnements différents. En principe, le terme carte de crédit n’est censé être utilisé que pour parler des cartes de crédit renouvelable et – depuis peu – des cartes à débit différé. Explications.

Carte de crédit ou carte de débit ?
Carte de crédit ou carte de débit ?

Carte de crédit renouvelable

Pour financer l’achat d’un bien de consommation (voiture, télé, lave-linge), vous pouvez – si vous ne disposez pas des fonds nécessaires – demander un crédit à la consommation. Celui-ci peut être de 3 types :

  • Le prêt personnel : mise à disposition d’une somme d’argent pour laquelle vous n’avez pas à apporter de justification. Autrement dit, vous disposez librement de la somme empruntée
  • Le crédit affecté : lié à l’achat du bien ou du service qu’il sert à financer. Le montant du prêt est directement versé au vendeur ou au prestataire de service
  • Le crédit renouvelable : mise à disposition d’une somme – renouvelée chaque année (d’où le nom) – dans laquelle vous pouvez puiser à tout moment. Vous n’avez rien à rembourser tant que vous n’utilisez pas la réserve. En revanche, dès que vous en utilisez une partie – ou l’intégralité – vous aurez à payer une mensualité qui viendra progressivement reconstituer la réserve.

Le crédit – dans le cadre d’un crédit renouvelable – est souvent associé à une carte de crédit ou une carte de fidélité.

Crédit renouvelable

A lire aussi

Quand les enseignes ont la tentation de nous refiler un crédit renouvelable…

Lire la suite

Qui peut vous proposer une carte de crédit renouvelable ?

Un crédit renouvelable – et donc la carte qui lui est associée – peut vous être proposé par

  • une banque
  • un organisme spécialisé (Financo, Cofinoga, Cetelem…)
  • une enseigne de la grande distribution (Carrefour, Galeries Lafayette, Auchan…)
Toutes les cartes de crédit renouvelable doivent permettre un règlement au comptant, en plus de l’option paiement à crédit. Par ailleurs, la mention « carte de crédit » doit figurer noir sur blanc sur la carte.

Quels sont les risques liés à la carte de crédit renouvelable ?

D’ordre général, il faut manipuler un crédit renouvelable avec la plus grande précaution. Moins maîtrisable qu’un crédit classique, le crédit renouvelable peut conduire au surendettement.

Résilier son crédit renouvelable

A lire aussi

Comment résilier son crédit renouvelable ?

Lire la suite

Son taux – souvent prohibitif – est bien plus élevé que le taux d’un prêt personnel et, comme il suit l’évolution des taux sur les marchés financiers, il peut évoluer à la hausse comme à la baisse. Vous remboursez d’abord les intérêts et l’assurance – souvent imposée – puis le capital. Conséquence : le crédit peut durer longtemps et vous coûter très cher.

Pour les crédits renouvelables inférieurs ou égaux à 3 000 €, la durée de remboursement ne peut pas dépasser 3 ans. Cette durée est fixée à 5 ans pour les crédits supérieurs ou égaux à 3 000 €.

Carte à débit différé

Le règlement européen 2015/751 relatif aux commissions d’interchange pour les opérations de paiement liées à une carte catégorise les cartes bancaires. Ainsi, depuis le 09 juin 2016, toutes les cartes bancaires nouvellement émises doivent comporter – sur leur recto – la catégorie à laquelle elles appartiennent.

Si les cartes à débit immédiat portent dorénavant la mention « débit » sur leur recto, le règlement européen considère les cartes à débit différé comme des cartes de crédit – portant ainsi cette mention.

La raison n’est pas délirante. En effet, toutes les dépenses effectuées avec une carte à débit différé sont débitées du compte :

  • En une seule fois dans le mois
  • A une date convenue – généralement en fin de mois

La carte à débit différé s’apparente ainsi à une sorte de crédit, sans intérêt dont la durée n’excède pas un mois entre la date de l’opération et le prélèvement sur le compte. Seules les paiements par carte font l’objet d’un différé de paiement, les retraits sont quant à eux toujours débités immédiatement.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE