Publicité

Publicité
Professionnels : quel crédit pour votre installation ?

Professionnels : quel crédit pour votre installation ?

0
Offre pro

Trouver son premier financement pour la création ou la reprise d’une entreprise, c’est un enjeu considérable. Mieux vaut être bien guidé dans son choix. Pour vous, on a fait le tour des crédits accessibles auprès des banques et des réseaux d’accompagnement pour financer votre installation. Décryptage.

Crédit installation : les offres dédiées des banques

La plupart des banques mettent à votre disposition une gamme de crédits spécifique pour votre première installation, soit dans le cadre d’une création d’entreprise ou de reprise d’entreprise. Ces offres sont facilement repérables sur les sites web des grandes banques françaises. Mais tout dépend de leur politique d’entreprise.

Les prêts d’aide à la création d’entreprise

A lire aussi

Les prêts d’aide à la création d’entreprise

Lire la suite

Au Crédit Agricole par exemple, l’offre est scindée en deux : un prêt « créateur » (jusqu’à 100 000 €, sous forme de crédit-bail ou de crédit amortissable moyen terme) et un prêt « repreneur » (jusqu’à 150 000 €). A la Caisse d’Epargne, c’est le même prêt qui est mis en avant sur le site : le prêt écureuil installation pro. Chez LCL, aucune mention de prêt spécifique à la création ou reprise d’entreprise, alors que dans les faits, cette banque finance aussi évidemment votre première installation…

lupa

Comparer les prêts professionnels

Pour obtenir une idée précise des conditions et du coût de votre crédit professionnel, comparez les offres sur Panorabanques ! Il vous suffit de répondre – en moins de 3 minutes – aux questions posées dans le formulaire pour obtenir vos solutions de financement, personnalisées selon votre situation !

Je compare

Certains, comme le Crédit Mutuel Centre Est Europe, proposent un différé d’amortissement de 6 mois. Pendant vos premiers mois d’activité, vous payez uniquement l’assurance et les intérêts de votre emprunt. Une souplesse intéressante pour un démarrage en douceur, le temps de vous constituer un début de trésorerie.

Ces prêts sont souvent garantis par des organismes de caution mutuelle qui vous permettent de limiter – voire de supprimer – votre caution personnelle. C’est la mission de Bpi France mais aussi de France Active et de la SIAGI, pour ne citer qu’eux. Certains organismes de caution peuvent être partenaires exclusifs de certaines banques, comme la Socama avec les Banques Populaires. Ils peuvent même être spécialisés dans un secteur d’activité, comme Interfimo, filiale de LCL, et expert des financements dédiés aux professions libérales.

Le Prêt à la Création d’Entreprise (PCE), qui permettait de financer la création ou la reprise d’entreprise (à partir de 2 000 € et jusqu’à 7 000 € à un taux bonifié), n’est plus proposé depuis le 1er avril 2015. Pas d’inquiétude pour autant, c’est Bpi France qui reprend le flambeau.

Quelles garanties pour votre prêt professionnel ?

A lire aussi

Quelles garanties pour votre prêt professionnel ?

Lire la suite

Les crédits des réseaux d’accompagnement

Les établissements bancaires ne sont pas les seuls à pouvoir financer l’installation de votre entreprise. Des réseaux d’accompagnement existent. Par exemple, le prêt Nacre (Nouvel Accompagnement à la Création d’Entreprise) proposé par France Active ou Initiative France est un prêt accessible aux demandeurs d’emploi. Il prend la forme d’un prêt à taux zéro pouvant aller jusqu’à 10 000 €. Le prêt d’honneur, quant à lui, est proposé par Initiative France et le Réseau Entreprendre. C’est également un prêt à taux zéro mais qui va jusqu’à 50 000 € et accessible sans garantie. L’Adie (Association pour le Droit à l’Initiative Economique) propose un microcrédit jusqu’à 10 000 € pour démarrer ou développer votre projet.

Si vous cherchez bien, vous pouvez trouver tout type de financement aidé qui correspond à votre situation. Par exemple le FGIF, le Fond de Garantie à l’Initiative des Femmes, a pour mission de faciliter l’accès au crédit dans le cadre d’une création, d’une reprise ou du développement d’une entreprise. Et uniquement pour les femmes ! Via France Active. Montant de la garantie portée à 45 000 € depuis le 1er juillet 2015.

logo

Conseil billet de banque

Ne vous limitez pas aux seuls crédits estampillés « première installation ». Selon l’objet de votre investissement, certains financements seront peut-être mieux adaptés (par exemple si vous devez financer une voiture professionnelle, pensez au crédit amortissable classique ou même au crédit-bail). Cependant, les prêts installation ont souvent l’avantage de pouvoir financer vos besoins immatériels. Demandez conseil à votre banquier qui pourra vous guider et répartir au mieux vos types de financement en fonction de vos besoins.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE