Publicité
Publicité
Shine Business, un compte à partager entre associés

Shine Business, un compte à partager entre associés

0
Shine
Shine

Shine enrichit son offre avec le lancement de Business, un nouvel abonnement qui peut compter jusqu’à 5 utilisateurs. Avec Business, la néobanque française élargit sa cible au-delà des auto-entrepreneurs et des freelances

Un compte pour 5 utilisateurs à 26,90 euros par mois

Shine Business est la seule offre de la néobanque permettant de gérer le compte à plusieurs et de détenir plus d’une carte bancaire. La gestion et l’utilisation du compte bancaire peuvent être partagées entre 5 personnes maximum. Le pack comprend deux cartes bancaires Mastercard. D’autres cartes peuvent être commandées si besoin. 

Carte bancaire Shine
Carte bancaire Shine

Facturée 26,90 euros par mois, Shine Business affiche quelques différences par rapport à Shine Premium (14,90 euros mensuels). Outre la possibilité de gérer le compte à plusieurs, Business comprend 100 virements et prélèvements mensuels gratuits contre 50 pour la formule Premium. Et avec Shine Business, il est possible d’encaisser 4 chèques sans frais par mois soit 2 de plus que dans la version Premium. Les plafonds de retrait (2 500 euros sur 30 jours) et de paiement (20 000 euros sur sept jours) sont identiques. 

Les abonnés Business ont accès aux avantages Premium tels que le service client prioritaire, l’assistance juridique et les garanties liées à leur carte bancaire à savoir :

  • une indemnisation de 100 euros par jour en cas d’hospitalisation ;
  • un remboursement de 150 euros en cas d’écran de téléphone cassé ;
  • le doublement de la garantie constructeur sur le matériel.

Ils bénéficient en plus des services de base de Shine, comme un IBAN français et des notifications en temps réel. Depuis l’application, ils peuvent utiliser le logiciel d’édition de factures et de devis, exporter leurs transactions et gérer leurs reçus. 

Shine s’aligne sur Qonto, Anytime et Sapheer

Les autres néobanques, à l’exception de N26 proposaient déjà des comptes avec plusieurs cartes et plusieurs utilisateurs. Même la petite dernière, Sapheer, née en janvier, a déjà un compte similaire. Avec Business, Shine se met au niveau de ses concurrentes.

Shine Business Qonto Standard Anytime Premium Sapheer Premium
Abonnement mensuel 26,90€ 29€ 19,90€ avec un abonnement d’un an 19,99€
Statuts acceptés SA, SAS, SASU, SARL, EURL, EIRL, SCI, auto entrepreneur SA, SAS, SASU, SARL, EURL, EIRL, SCI, auto entrepreneur Identiques à Shine et Qonto plus les associations SA, SAS, SASU, SARL, SC, SCI, EURL, auto entrepreneur
Nombre de cartes incluses 2 2 3 2
Nombre d’utilisateurs maximum 5 5 De 2 à 10 5
Nombre de virements par mois 100 100 100 100 virements 5 prélèvements
Nombre d’encaissement de chèques par mois 4 3 4 2
Service client Par email avec accès prioritaire Par email et par téléphone Chat et conseiller par téléphone Par téléphone

Qonto, Sapheer et Anytime, comme Shine, fournissent des services d’accompagnement aux entrepreneurs : package d’aide à la création d’entreprise, dépôt de capital et logiciel de comptabilité. Mais c’est Qonto qui dispose du plus large éventail d’options, avec notamment la gestion automatique des payes et la détection de la TVA. 

Un argument suffisant pour séduire les SARL et les SA ? 

Avec Business, Shine continue d’élargir sa clientèle. À son lancement en 2017, la fintech s’adressait particulièrement aux micro entrepreneurs et aux freelances grâce à son forfait Basic (3,90 euros par mois). Aujourd’hui elle procure des solutions à tous les statuts y compris les entreprises qui comportent plusieurs associés, comme les SCI, les SARL et les SAS. 

Elle avait déjà développé des services à destination des sociétés à capital social comme le service de dépôt de capital en ligne et Shine Start, un pack d’aide à la création d’entreprise comprenant immatriculation et rédaction des statuts. Avec cet abonnement multi utilisateur, la fintech se donne les moyens d’accompagner la croissance de ses 70 000 clients et de les fidéliser. 

Le pari est audacieux. Car si les micro entrepreneurs sont à la recherche de services bancaires qui leur permettent de gagner du temps et de l’argent, qu’en est-il des SARL et des SAS ? Ces entreprises, qui ne sont pas limitées dans leur chiffre d’affaires, ont l’habitude de recourir à des crédits ou de solliciter des facilités de trésorerie que la start-up ne peut pas leur offrir, contrairement à une banque traditionnelle. 

Shine, comme les autres néobanques professionnelles l’ont bien compris. Elles ont développé des partenariats avec d’autres fintech pour proposer à leurs clients des fonctionnalités d’affacturage, de crédit et d’avance de trésorerie.

La carte Shine pour les entrepreneur·e·s
Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE