Publicité
Publicité
Boursorama Banque lance PrimeTime, son nouveau service en bourse.

Boursorama Banque lance PrimeTime, son nouveau service en bourse.

0
Logo Boursorama Banque
Logo Boursorama Banque

Achetez des actions après la clôture de la bourse avec Primetime de
Boursorama

Depuis le 1 er juin, Boursorama permet aux particuliers d’acquérir des titres en clôture de bourse. Jusqu’à présent, seuls les investisseurs institutionnels pouvaient accéder à ce marché privé. Deux autres services de courtage, Bourse Direct et EasyBourse proposent également ce
service.

Participer à une levée de fonds en quelques clics

Boursorama s’est associé à la plateforme PrimaryBid pour donner à ses clients la possibilité de passer des ordres en bourse après la clôture de l’Euronext à Paris. Ils pourront désormais, deux fois par mois, acheter des actions lors d’augmentation de capital ou de cessions de
titres.

Les traders appellent ces transactions des placements accélérés (Accelerated Book Building en anglais). Les entreprises les utilisent pour réunir rapidement les fonds nécessaires à leur croissance. Grâce à un ticket d’entrée élevé (100 000 euros), seules quelques heures suffisent
pour réunir les sommes visées.

Pour participer à l’une de ces levées de fonds sur PrimeTime, il faut être client Boursorama ou utiliser le portail de courtage de la banque en ligne. Les opérations seront annoncées dans la rubrique Bourse du site et sur la page d’accueil du portail. Elles se dérouleront toujours après 17h30, heure de fermeture de la bourse parisienne. Les détails ne seront communiqués que quelques minutes avant le lancement.

Carte bancaire : Boursorama Banque assouplit les conditions de gratuité pour les couples
Inscription depuis son ordinateur ou son mobile

Pour participer, il suffit de s’inscrire depuis son ordinateur ou son mobile. Boursorama promet « une souscription en quelques clics, simple et rapide ». Le service esta gratuit et n’engendre pas de frais de courtage dans la plupart des cas.

C’est PrimaryBid, une fintech britannique qui rend cette participation possible. Jusqu’à présent, la plateforme officiait chez elle, au Royaume-Uni. Depuis 2016, ses utilisateurs ont pu participer à 140 levées de fonds dont 13 en mai 2021. Ses débuts en France se font avec l’agrément de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et la bénédiction
d’Euronext.


Nouvelles opportunités et argent frais

PrimaryBid et Boursorama offrent aux épargnants de nouvelles opportunités. En France, les placements accélérés représentent plus de la moitié des opérations boursières. En accédant à ces transactions, les porteurs peuvent renforcer leurs positions et diversifier leur portefeuille.
Autre avantage : les ordres express sont vendus moins chers que les ordres échangés pendant la journée.

Cette ouverture du marché permet aux entreprises de bénéficier du soutien financier des particuliers. Une aide bienvenue alors que les mesures gouvernementales d’indemnisation disparaissent peu à peu et qu’elles vont devoir faire face aux conséquences économiques de la crise sanitaire.

Le soutien des actionnaires non institutionnels pourrait représenter une véritable manne. Depuis le début de la pandémie mondiale, les Français ont épargné 142 milliards de plus qu’habituellement selon la Banque de France. Face aux faibles rendements des assurances-vie et des livrets réglementés, la bourse pourrait apparaître comme une alternative lucrative.

Face à la concurrence, Boursorama continue d’innover

À ses débuts en 1998, Boursorama était l’un des pionniers et des leaders de l’information boursière grâce à son portail en ligne. Le développement d’un espace de courtage dans les années suivantes est venu conforter cette identité.

Mais l’entreprise a dû rapidement faire face à la concurrence. D’autres banques en ligne, comme Fortuneo, Hello Banq ! et BforBanq ont commercialisé des services similaires. Puis, à la fin des années 2000, les sites spécialisés dans le courtage en ligne tels que DEGIRO et Binkc.fr se sont implantés dans l’hexagone. Enfin, ces dernières années ont vu l’apparition
des applications de trading et des « robo-advisor ». Avec Birdee, eToro et Yomoni, il est désormais facile d’échanger des titres avec quelques dizaines d’euros et sans aucune connaissance.

Avec PrimeTime, Boursorama démocratise les placements boursiers tout en choisissant de s’adresser à des investisseurs avertis, capables de prendre une décision en quelques minutes. Cette nouvelle fonctionnalité devrait fidéliser ses clients les plus actifs et attirer les profils analogues chez ses concurrents.

Un choix sans doute réfléchi. Car si l’offre ne cesse de s’étoffer, il n’en va pas de même pour la demande. Malgré l’engouement des moins de 36 ans pour les applications de trading pendant le confinement, les Français restent peu attirés par les placements boursiers. Seuls 12% d’entre eux détiennent des actions. C’est moins qu’en Belgique (21%), qu’en Allemagne
(19%) ou qu’en Suède (16%).

Bon à savoir : En ce moment, gagnez 80€ en ouvrant un compte chez Boursorama Banque !

Vous avez des questions? N’hésitez pas à contacter le service client de Boursorama.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE