Publicité

Publicité
L’assurance-vie des non-résidents : une fiscalité avantageuse ?

L’assurance-vie des non-résidents : une fiscalité avantageuse ?

0

Il est parfaitement possible pour un expatrié français de souscrire une assurance-vie depuis l’étranger ou de la conserver après son départ. Attention toutefois, car l’assurance-vie des non-résidents relève d’une fiscalité spécifique !

L'assurance vie des non-résidents fiscalité avantageuse ?

Un principe de libre souscription et détention

Quel que soit le pays étranger dans lequel vous vivez ou projetez de vivre, le fait de détenir la nationalité française vous autorise à souscrire une assurance-vie en France à n’importe quel moment, tout comme un citoyen qui résiderait fiscalement dans l’Hexagone. Si vous vous expatriez, il est également possible de conserver tous vos contrats français d’assurance-vie aussi longtemps que vous le désirez, et ce même si vous ne revenez jamais au pays !

Ces grands principes doivent toutefois être nuancés. Il arrive parfois que certains assureurs restreignent de leur propre initiative l’accès à certaines de leurs formules pour les résidents de différents pays étrangers. Les résidents sur le sol américain, en particulier, peuvent faire face à quelques obstacles du fait de la fiscalité de ce pays et de la loi FATCA de 2014 (Foreign Account Tax Compliance Act).

Fisc et banques quelles relations ?

A lire aussi

Fisc et banques : quelles relations ?

Lire la suite

Quelques principes généraux

Les non-résidents, à titre général, ne peuvent subir aucune taxation sur les intérêts générés par un contrat d’assurance-vie tant qu’ils n’ont pas procédé à un rachat partiel ou total (c’est-à-dire au dénouement du contrat). Attention toutefois, car les règles particulières peuvent là aussi varier en fonction de la convention fiscale qui lie la France et votre pays de résidence. Un pays comme les États-Unis a opté pour une taxation annuelle des produits financiers détenus à l’étranger.

Comme l’a rappelé une décision récente de la Cour de Justice de l’Union Européenne, les non-résidents sont exonérés du paiement des cotisations sociales (CSG et CRDS) sur leurs contrats. Un avantage non négligeable sachant que le taux pour les résidents français se monte actuellement à 15,5 %.

lupa

Comparer les assurances vie

Vous souhaitez souscrire une assurance vie en France ? Comparez plusieurs contrats sur Panorabanques et choisissez tranquillement celui qui répond à votre objectif !

Je compare

Fiscalité en cas de rachat

La fiscalité applicable sur la plus-value en cas de rachat peut différer selon la convention fiscale dont vous relevez. Un prélèvement forfaitaire libératoire (PFL), en principe, est obligatoirement réalisé à la source par le fisc français au taux habituel de 35 % pour les contrats de moins de 4 ans, 15 % entre 4 et 8 ans et 7,5 % au-delà.

Les expatriés, contrairement aux résidents fiscaux français, n’ont pas l’option de préférer au PFL une intégration directe dans leur revenu imposable. Ils ne sont pas éligibles non plus au fameux abattement annuel de 4 600 ou 9 200 € après 8 ans.

A ce prélèvement forfaitaire peut s’ajouter une imposition dans votre pays de résidence. La plupart des conventions cependant, prévoient en compensation un mécanisme de remboursement partiel ou total via un crédit d’impôt accordé par le pays étranger. En pratique, les taux et les modalités peuvent donc varier fortement et il est important de vous renseigner au préalable !

Assurance vie avantages fiscaux

A lire aussi

Assurance-vie : les avantages fiscaux

Lire la suite

Quid de la succession ?

Si le souscripteur du contrat d’assurance-vie décède à l’étranger et que le bénéficiaire du contrat a également résidé hors de France pendant au moins six des dix années précédentes, le contrat est entièrement exonéré de droits de succession. Si l’une ou l’autre de ces deux conditions n’est pas remplie, l’héritier s’expose au régime classique de la succession de l’assurance-vie, soit un abattement total jusqu’à 152 500 €, 20 % jusqu’à 700 000 € et 31,25 % au-delà.

L’assurance-vie pour les non-résidents obéit à des règles spécifiques mais peut rester extrêmement avantageuse. Tout dépend de la convention fiscale dont vous relevez !

Succession et assurance vie

A lire aussi

Succession et assurance-vie

Lire la suite

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE