Publicité

Publicité
Les Fintechs : menace pour les banques ?

Les Fintechs : menace pour les banques ?

0

Les Fintechs

Le secteur bancaire n’est pas épargné par la généralisation d’internet et l’évolution des comportements des clients. De nouveaux concurrents apparaissent dans ce marché en pleine mutation, comme les Fintechs, dont le modèle numérique innovant commence à faire de l’ombre aux banques de réseau traditionnelles. Décryptage.

Qu’est-ce qu’une Fintech ?

Les Fintechs sont des start-ups spécialisées dans les technologies financières qui utilisent le potentiel des outils numériques et mobiles pour proposer des services bancaires alternatifs et des produits innovants.

En matière de services financiers, les Fintechs s’attaquent aux métiers des banques traditionnelles en utilisant :

  • Les réseaux sociaux, pour leur potentiel de diffusion et leur capacité de contact direct avec les clients
  • Les technologies mobiles, au cœur d’une offre de service basée sur le rapport entre l’innovation et l’évolution des comportements clients
tandem

A lire aussi

La néo-banque britannique Tandem : entre Fintech et banque mutualiste

Lire la suite

Les Fintechs gagnent progressivement du terrain sur des secteurs comme :

  • Les paiements
  • L’épargne des particuliers 
  • La gestion de compte
  • Le soutien aux investisseurs
  • L’affacturage et les prêts aux entreprises
  • La gestion de devises et le transfert de fonds

En 2014, les Fintechs ont multiplié par cinq leur économie, estimée mondialement à 15 milliards de dollars. En France, elles bénéficient d’un dynamisme amplifié par l’assouplissement des conditions d’entrée de nouveaux acteurs dans le secteur bancaire, notamment en matière de crédit.

Depuis l’ordonnance n° 2014-559 du 30 mai 2014, les particuliers peuvent prêter jusqu’à 1 000 € individuellement dans des campagnes de financement participatif, et les entreprises peuvent emprunter jusqu’à 1 million d’euros.

LINXO

A lire aussi

La Fintech Linxo lève 2 millions d’euros

Lire la suite

Qui sont les acteurs des Fintechs ?

PayPal peut être considéré comme le pionnier des Fintechs bancaires, mais le secteur est en pleine croissance puisqu’une étude de la Silicon Valley Bank dénombrait 1 027 Fintech dans le monde en 2015.

Dans le secteur du crédit, on peut notamment citer :

  • Lending Club, plate-forme de prêts entre particuliers qui totalise plus de 880 000 crédits octroyés pour 11 milliards de dollars de prêts en 8 ans d’existence. Au second trimestre 2015, Lending Club affichait un chiffre d’affaires de 96,1 millions de dollars, soit 98 % d’augmentation en 1 an ;
  • Funding Circle, plate-forme de crowdlending spécialisée dans le crédit aux entreprises qui a permis à plus de 10 000 PME de trouver un financement, pour un cumul de prêts consentis supérieur à 1 milliard de dollars ;
  • Credit Karma, qui revendique 40 millions de membres autour d’une application mobile qui permet aux particuliers d’évaluer leur capacité de crédit (scoring) et aux organismes de crédit de commercialiser leurs offres.
Crowdfunding succès et échecs

A lire aussi

Crowdfunding : les succès et les échecs

Lire la suite

Pour les transferts de fonds et les échanges de devises :

  • TransferWise, plate-forme de transfert de fonds international en peer-to-peer qui annonce des frais de virement inférieurs de 90 % aux tarifs pratiqués par les banques, et affiche un volume mensuel de 700 millions d’euros de transactions ;
  • Kantox, place de marché en ligne qui offre une solution d’échange de devises aux PME et aux entreprises de taille intermédiaire. En 2015, Kantox a atteint 2 milliards de dollars de transactions, et annonce des commissions jusqu’à 10 fois moins élevées que celles des banques.

En matière de systèmes de paiement en ligne :

  • Payname, plate-forme de cobanking revendiquant 20 000 utilisateurs réguliers et une croissance mensuelle de plus de 30 %, qui se dirige vers la banque en ligne depuis l’agrément d’établissement de paiement délivré en 2015 par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) ;
  • Le Pot Commun et Leetchi, des services qui permettent de collecter et gérer des cagnottes en ligne, sur le principe d’une tirelire virtuelle.

Cagnotte en ligne Tilt

A lire aussi

La cagnotte en ligne Tilt en passe de bousculer le marché ?

Lire la suite

On peut également citer Bankin’, une application de gestion de comptes bancaires qui revendique plus d’un million d’utilisateurs, ou encore Advize dans le domaine de l’assurance-vie, qui administre une plate-forme de gestion d’épargne en ligne.

Quels sont les enjeux des Fintechs dans le secteur bancaire ?

Devant la croissance et la vitalité des Fintechs, on peut se demander si le secteur bancaire ne serait pas en voie « d’uberisation ». Les failles du modèle économique en place sont nombreuses, il y a des marges à exploiter et de la valeur ajoutée à créer.

Les banques traditionnelles ont une infrastructure lourde et une capacité d’adaptation réduite dans un contexte très réglementé. De plus, leur offre tarifaire est limitée par leurs coûts de fonctionnement.

Pourtant, la plupart d’entre elles affirment ne pas se sentir directement menacées par les Fintechs, notamment en raison des exigences très fortes du secteur bancaire en matière de conformité.

Les bons résultats des Fintechs en 2015 et leur développement progressif sur la scène financière promettent une évolution intéressante d’une situation qui ne peut être que profitable pour le consommateur.

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE