Publicité
Publicité
Les tarifs bancaires vont baisser en Nouvelle-Calédonie

Les tarifs bancaires vont baisser en Nouvelle-Calédonie

0

Les négociations entre l’Etat et les banques implantées en Nouvelle Calédonie ayant échoué, le Haut-Commissaire de la République a décidé de prendre les choses en main. A partir du 1er avril 2017, les prix des frais de tenue de compte, de l’abonnement pour gérer ses comptes en ligne et de la mise en place de prélèvement devront baisser de 25 %.

Imageg et tarifs des Banques
Imageg et tarifs des banques

C’est une très bonne nouvelle pour les Calédoniens ! Ceux-ci pâtissent en effet de frais bancaires nettement plus élevés qu’en métropole. Rendez-vous compte, en Nouvelle-Calédonie les frais de tenue de compte sont en moyenne 60 % plus élevés qu’en France métropolitaine. Pire, l’abonnement pour piloter son compte bancaire à distance est 15 fois plus cher. Quant aux frais de mise en place de l’autorisation de prélèvement, ils sont quasi gratuits dans l’Hexagone, contre 30 fois plus coûteux en Nouvelle-Calédonie.

Fort de ce constat, le Haut-Commissaire a décidé le 19 janvier 2017 d’imposer une baisse de 25 % de ces trois tarifs par rapport à leur niveau actuel. « Même si des contraintes d’ordre technique spécifiques à la Nouvelle-Calédonie peuvent contribuer à cette situation, l’État ne peut pas accepter l’existence de tels écarts sur le territoire national pour des mêmes prestations, d’autant qu’il s’agit de services bancaires de base », a justifié le Haut-Commissaire par communiqué.

lupa

Comparez les banques d’Outre-Mer

Depuis cet automne, le comparateurs de tarifs bancaires de Panorabanques compare aussi les banques présentes en Outre-Mer ! Top !

Je compare

Les négociations n’avançaient pas !

Cette décision fait suite à l’échec des concertations entre les banques locales et les représentants de l’Etat. Depuis 2014, des négociations sont en effet en cours afin d’aligner les prix des produits et services bancaires sur ceux pratiqués en métropole. L’objectif affiché par l’Etat était de diminuer de 50 %, entre 2014 et 2017, l’écart de facturation concernant les frais de tenue de compte, l’abonnement internet, la carte de retrait à débit différé et les commissions d’intervention.

Les négociations n’avançant pas suffisamment, le Haut-Commissaire a donc sévi. Tout en reconnaissant que « l’effort demandé aux banques sur ces quatre tarifs depuis 2014 a été mis en œuvre, et les engagements respectés. Les chiffres de l’observatoire de l’IEOM montrent que la plupart des tarifs de l’extrait standard sont désormais égaux ou inférieurs à ceux de métropole ».

Outre-Mer

A lire aussi

Frais bancaires dans les DOM, moins chers qu’en métropole ?

 

Lire la suite

Habitants de la Nouvelle-Calédonie, un peu de patience ! Cette diminution interviendra dès avril 2017.

Marie-Eve F

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE