Crédit immobilier : à qui profite la baisse des taux ?

0

Les taux des crédits immobiliers baissent ! Chic, ça signifie forcément que vous êtes plus nombreux à réaliser votre rêve de devenir propriétaire ! Pas si sûr. Selon les données de la Banque de France, ce sont les ménages aisés qui ont le plus profité de la chute des taux d’intérêt. Pourquoi ? Réponse.

Crédit immo
Crédit immo

Depuis 2009, votre crédit immobilier vous coûte de moins en moins cher. Le taux d’intérêt médian était de 5,1 % en décembre 2008, contre 2,1 % en décembre 2015. Mais tout le monde n’en profite pas de la même façon. C’est le constat fait par la Banque de France dans son dernier bulletin.

Crédit Logement/CSA

A lire aussi

Juin 2016 : les taux des crédits immobiliers encore en baisse !

Lire la suite

Les emprunteurs sont de plus en plus riches

Le revenu annuel médian des emprunteurs est passé d’environ 40 000 € par an en 2008 à 44 000 € annuels en 2015. A titre de comparaison, le revenu annuel médian des ménages français est plutôt de l’ordre de 30 000 €… Bref autant dire que l’accès à la propriété est loin d’être évident.

Heureusement, les prêts subventionnés comme le PTZ et la PAS sont là ! D’après les statistiques de la Banque de France, l’encours des prêts à l’habitat réglementés s’élevait à 105 milliards d’euros fin 2015, soit environ 10 % des encours de prêts immobiliers. Ce n’est pas encore suffisant, estime la Banque de France. Elle espère que « l’assouplissement des conditions d’octroi du PTZ+ à l’acquisition de logements anciens conduira à une augmentation de cette part ».

Prêt à taux zéro

A lire aussi

Succès du PTZ dans l’ancien : les professionnels de l’immobilier n’en reviennent pas

Lire la suite

La part des primo-accédants en chute libre

Autre preuve que tout le monde ne profite pas de la baisse des taux, la part des primo-accédants est en chute libre. Elle atteignait 30 % de la production de crédits en décembre 2011, elle n’était plus que de 16 % en décembre 2015.

Les primo-accédants sont les personnes qui achètent pour la première fois un bien immobilier.

A l’inverse, les renégociations de crédit immobilier ont le vent en poupe. En 2015, elles représentaient la moitié des crédits octroyés, contre moins de 10 % en 2012.

Jeune-accès-à-la-propriété-immobilière

A lire aussi

Jeunes : accès à la propriété immobilière

Lire la suite

Pourquoi ? Pourquoi vous ne profitez pas plus de la baisse des taux ? 2 explications à cela : une conjoncture économique morose et une baisse des taux moindres pour les petits revenus.

lupa

Comparez les crédits immobiliers

Vous souhaitez acquérir un bien immobilier ? Comparez les offres sur Panorabanques. De belles économies à la clé !

Je compare

Les taux d’emprunt ont moins baissé pour les ménages modestes

Pour augmenter leur capacité d’achat, les emprunteurs aux revenus plus faibles n’ont d’autres choix que d’augmenter la durée de leur prêt. Or, les taux d’intérêt sur les crédits de longue durée ont certes diminué depuis 2009, mais moins que ceux appliqués sur les prêts plus courts.

Par exemple, en janvier 2009, vous empruntiez en moyenne à 4,9 % sur 10 ans, contre 5,3 % sur plus de 22 ans, soit un écart de 0,4 point. En janvier 2016, la différence de taux a doublé : 1,9 % vs 2,7 %.

Résultat, les plus faibles revenus ont certes bénéficié d’une baisse de taux, mais plus faible que les plus aisés.

logo

Conseil billet de banque

Pour obtenir un taux imbattable, pourquoi ne pas faire appel aux banques en ligne. En ce moment, ING Direct vous propose d’emprunter jusqu’à 300 000 € sur 15 ans à 1,65 % (sous réserve d’acceptation de votre dossier…) Et en plus, jusqu’au 6 septembre vos frais de dossier sont offerts. Profitez-en !

MetLife

A lire aussi

Assurance emprunteur : MetLife France propose un contrat sans examen médical !

Lire la suite

Marie-Eve F

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE