Publicité
Publicité
Ma French Bank

Ma French Bank

0

Après plusieurs mois de tests utilisateurs, La Banque Postale lancera officiellement sa banque mobile le 22 juillet prochain ! Combien coûte la nouvelle offre ? A qui s’adresse-t-elle ? Et surtout, quels sont les services inclus ? Notre avis sur la banque mobile Ma French Bank.

Ma-French-Bank

Ma French Bank, qu’est-ce que c’est ?

La Banque Postale, première banque en France avec plus de 10,5 millions de clients particuliers, vient d’annoncer le lancement de son offre de banque 100% mobile. Baptisée Ma French Bank, la nouvelle offre sera disponible à compter du 22 juillet 2019 dans 200 000 bureaux de poste.

La filiale du groupe La Poste espère convaincre un million de clients de venir gonfler ses rangs d’ici 2025. C’est en priorité la cible des 18-35 ans que la banque jaune et bleue entend rallier à sa cause avec cette nouvelle offre, pensée pour concurrencer les nouveaux acteurs de la banque numérique sur leur propre terrain.

Un objectif ambitieux, d’autant plus que La Poste n’est pas la seule à envisager de se positionner sur un secteur de la banque mobile déjà bien embouteillé en France. La concurrence est de taille, face à des challengers tels que :

  • Revolut – 550 000 clients en France
  • N26 – 600 000 clients dans l’Hexagone
  • Orange Bank – 250 000 utilisateurs
  • Nickel (anciennement connu sous le nom Compte-Nickel) – 1,1 million de comptes ouverts

Sans oublier les banques en ligne, comme Boursorama Banque, Fortuneo ou encore Hello bank! qui affichent elles aussi une croissance rapide sur fond de politique tarifaires agressives et de promotions alléchantes.

Ma French Bank semble en tout cas se donner les moyens de son ambition. Pas moins de 100 millions d’euros ont ainsi été investis dans le développement de la nouvelle offre. Cela suffira-t-il pour que Ma French Bank devienne la prochaine néobanque la plus en vue de France ?

Pour le découvrir l’équipe billet de banque vous propose de passer en revue les tarifs et les services de l’offre. Suivez le guide 😉

Crédit amortissable et crédit renouvelableA lire aussi

Néo-banque et banque en ligne : quelles différences ?

Lire la suite

Tarifs Ma French Bank

Premier point (et de taille !) : combien coûte Ma French Bank ?

La Banque Postale se distingue d’entrée de jeu de ses rivales Revolut, N26 ou Orange Bank en faisant le pari du payant. Contrairement à la majorité des néobanques, dont l’offre d’appel est généralement accessible sans débourser le moindre sou, Ma French Bank sera ainsi commercialisée à raison de 2 euros par mois.

« Il y a un prix parce qu’un service cela se paie. La gratuité et les modèles déficitaires, ça ne dure qu’un temps », a déclaré Rémy Weber, le président de La Banque Postale. Un tacle qui s’adresse évidemment aux Revolut, Boursorama Banque, Orange Bank et autres N26, dont la croissance rapide va de pair avec d’importants trous d’air dans les caisses.

Moyennant cette modeste cotisation mensuelle, les clients de Ma French Bank pourront bénéficier d’une sélection de services bancaires essentiels au quotidien :

Une ligne a également retenu notre attention sur le site de Ma French Bank : « Pas de frais étranges à l’étranger pour voyager l’esprit léger ». Faut-il comprendre qu’il n’y a aucun frais à l’étranger et que tous les paiements et les retraits sont gratuits hors zone euro ?

Ou Ma French Bank indique-t-elle simplement qu’elle fera preuve de davantage de transparence au sujet de ses commissions à l’étranger que ne le font les banques classiques ? Réponse le 22 juillet, lors du lancement de la jeune pousse !

Banque mobileA lire aussi

Meilleure banque mobile : N26 ou Revolut ?

Lire la suite

Services Ma French Bank

Résolument mobile, Ma French Bank fait la part belle au digital pour mieux séduire une cible jeune, nomade et ultra-connectée. La néobanque du groupe La Poste propose toute une batterie de services bancaires dernier cri :

  • Virements sms
  • Apple Pay
  • Carte bancaire paramétrable à distance
  • Catégorisation automatique des dépenses
  • Ouverture de compte en 10 minutes

Mais ce n’est pas tout !

A l’image des autres néobanques, Ma French Bank ne permet pas d’être à découvert.

Ma Tirelire : l’épargne automatique

Avec Ma Tirelire, Ma French Bank intègre une solution d’épargne automatique très complète pour vous aider à mettre de l’argent de côté.

La fonctionnalité de l’arrondi à l’euro supérieur vous permet de mettre un peu d’argent de côté à chacun de vos achats.

Par exemple si vous réglez un achat pour un montant de 21,30€, vous serez débité de 22€ sur votre compte courant et 70 centimes seront automatiquement ajoutés à votre épargne. Pratique pour épargner à votre rythme 😉

compte-épargne-yeeld-carteA lire aussi

Yeeld : l’épargne intelligente !

Lire la suite

Mon Extra-Prêt

A défaut de découvert bancaire, Ma French Bank propose une solution de crédit renouvelable baptisée Mon Extra-Prêt pour vous aider à financer vos projets ou à boucler les fins de mois difficiles.

Une fonctionnalité intéressante, surtout que les banques mobiles sont aujourd’hui assez peu nombreuses à proposer des crédits à leurs clients.

Sur ce point, le mot d’ordre de Ma French Bank est la flexibilité. Vous pouvez à tout moment choisir le montant de vos mensualités, le modifier ou rembourser tout ou partie de votre prêt par anticipation. Bref, vous êtes aux commandes.

Seul bémol : le crédit renouvelable a un coût. Et ce n’est franchement pas donné ! A ce jour, Ma French Bank n’a pas encore communiqué sur les taux de son offre de crédit. Reste à espérer que ces derniers seront moins élevés que la moyenne du marché, car pour certains crédits renouvelables le taux peut grimper jusqu’à 20% !

A lire aussi

Le taux d’un crédit renouvelable : définition et calcul

Lire la suite

Ma French Bank : l’avis de la rédaction billet de banque

Avec Ma French Bank, La Banque Postale fait le pari audacieux de se lancer dans la banque mobile. Sur papier, rien à redire. La banque mobile est l’une des tendances les plus marquées de ces dernières années dans le petit monde de la banque, et malgré une concurrence importante (N26, Nickel, Revolut, Orange Bank ou encore Morning pour ne citer qu’elles…), la demande ne fléchit pas. Il reste donc des places à prendre.

D’autant que Ma French Bank dispose d’un atout considérable vis-à-vis de ses rivales : elle s’appuie sur un groupe bancaire doté d’un fort capital confiance.

Or c’est souvent là que le bât blesse pour les fintechs et les banques mobiles. En dépit des services innovants qu’ils apportent à prix cassés, les nouveaux venus peinent à obtenir la confiance des Français, culturellement frileux sur les questions d’argent.

Chercher à innoverA lire aussi

Quel avenir pour les fintechs et les banques françaises ?

Lire la suite

C’est bien simple : on ne met pas son argent dans une banque qu’on ne connait pas. Et si elle faisait faillite ? Ma French Bank permet de réconcilier les technophiles et les prudents en offrant la modernité d’une offre bancaire mobile et l’assurance d’un grand groupe bancaire.

Avec le coût de son abonnement, facturé 2€ par mois, Ma French Bank opte pour un modèle tarifaire qui n’est pas sans rappeler les offres low-cost des banques de réseau, telles que EKO du Crédit Agricole, Enjoy de la Caisse d’Epargne, ou plus récemment LCL Essentiel.

Entre banques mobiles et packages bancaires d’un nouveau genre, Ma French Bank s’inspire ainsi des offres qui fonctionnent et nous propos une synthèse intéressante, à la croisée de deux modèles.

Quelques mois après la refonte de l’application mobile de La Banque Postale et l’ajout de nouvelles fonctionnalités pour piloter votre carte bancaire en complète autonomie, le groupe envoie un signal fort : 2019 sera l’année du numérique à la Poste !

Et vous, quel est votre avis sur Ma French Bank ? Seriez-vous prêt à ouvrir un compte dans une néobanque ? Rendez-vous le 22 juillet pour tester cette nouvelle offre bancaire 100% mobile !

lupa

Comparez les banques

Votre banque vous coûte trop cher ? Comparez les offres sur Panorabanques et réalisez jusqu’à 300€ d’économies ! Je compare

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE