Publicité

Publicité
Zoom sur le prêt professionnel

Zoom sur le prêt professionnel

0

Zoom sur le prêt professionnel

Vous êtes travailleur indépendant ? Commerçant, artisan, profession libérale ou gérant de société ? Pour financer vos besoins propres à votre activité professionnelle, le prêt professionnel est la solution adaptée. Zoom sur le prêt professionnel : son fonctionnement et ses particularités.

Un prêt professionnel : qu’est-ce que c’est ?

Un prêt professionnel est un système de financement qui s’adresse aux personnes exerçant une activité professionnelle indépendante. Toutes les professions libérales (médecin, avocat, expert-comptable…), les artisans, les commerçants, les agriculteurs, les associations et les TPE (Très Petites Entreprises) peuvent solliciter un prêt professionnel. Ce prêt doit financer les besoins liés à l’activité professionnelle : trésorerie, équipement, immobilier…

Pour un financement professionnel, oubliez les banques en ligne. Elles ne proposent pas – en tout cas pas encore – de crédits pour les pros. Tournez-vous vers les banques traditionnelles telles que la Société Générale, BNP Paribas ou encore le Crédit Agricole, qui bénéficient souvent d’un service dédié aux professionnels. Rien ne vous empêche non plus de rester dans votre banque actuelle. A noter également que si vous êtes allergique aux banques, les plateformes de crowdlending – des particuliers prêtent aux entreprises – peuvent vous proposer un financement.

Pour obtenir une vision large des propositions de crédit professionnel qui peuvent vous être faites, rendez-vous sur le comparateur de crédits pros de Panorabanques. En moins de 3 minutes, comparez à la fois les offres des banques et les offres des plateformes de crowdlending ! Vous pensez que votre projet ne sera pas finançable ? Sécurisez l’obtention de votre prêt en envoyant votre demande à 3 organismes en même temps !

Peut-on ouvrir un compte professionnel dans une banque en ligne ?

A lire aussi

Peut-on ouvrir un compte professionnel dans une banque en ligne ?

Lire la suite

Les différents types de prêts professionnels

A chaque nature d’objet financé correspond un prêt professionnel spécifique. Vous ne financerez pas de la même manière votre véhicule professionnel et votre besoin en fonds de roulement (BFR) par exemple…

Les prêts amortissables

Les prêts professionnels amortissables sont des crédits :

  • à moyen terme de 2 à 5 ans en principe. Ils peuvent être souscrits pour vos besoins d’équipement matériels (mobilier, machine, véhicule) ou immatériels (brevets, licence…)
  • à long terme (jusqu’à 15 ans en principe) : pour les gros investissements tels que l’achat de murs professionnels

Les prêts non amortissables

Les crédits professionnels non amortissables peuvent être :

  • des facilités de caisse : pour financer le cycle d’exploitation de votre entreprise et son besoin de trésorerie (créances clients, stocks…)
  • de l’affacturage ou de l’escompte : pour la trésorerie liée à vos créances clients

Le crédit-bail

Le crédit-bail peut être de deux natures :

  • Mobilier (prêt à moyen terme de 2 à 5 ans en principe) : pour votre matériel informatique, votre véhicule professionnel ou votre mobilier par exemple
  • Immobilier : (prêt à long terme de 10 à 15 ans en principe) : pour financer les murs de votre local professionnel ou cabinet médical par exemple

Crédit-bail ou crédit amortissable ?

A lire aussi

Crédit-bail ou crédit amortissable ?

Lire la suite

Un autre type de prêt était, jusqu’au 31 mars 2015 également proposé par les établissements bancaires pour la création et la reprise d’entreprise : le PCE (Prêt à la Création d’Entreprise) : un prêt entre 2 000 € et 7 000 € sans garantie et sans caution personnelle pour les entreprises de moins de 3 ans.

Depuis le 1er avril 2015, il est remplacé par le dispositif de garantie des prêts accordés aux entreprises de moins de 3 ans de BpiFrance.

Pour faciliter la création et la reprise d’entreprise, des réseaux d’accompagnement proposent aussi des financements dédiés.

  • Le prêt Nacre proposé par France Active ou Initiative France : c’est un prêt aidé par l’Etat grâce auquel vous pouvez bénéficier d’un prêt à taux zéro pouvant aller jusqu’à 10 000 €
  • Le prêt d’honneur proposé par Initiative France et Réseau Entreprendre : un prêt à taux zéro jusqu’à 50 000 € et sans garantie
  • Le micro-crédit proposé par l’Adie (Association pour le Droit à l’Initiative Economique) : jusqu’à 10 000 € pour démarrer ou développer votre projet

Professionnels : quel crédit pour votre installation ?

A lire aussi

Professionnels : quel crédit pour votre installation ?

Lire la suite

Le rachat de prêt n’est pas non plus réservé aux particuliers. Pour les professionnels, vous pouvez aussi décider de regrouper vos crédits professionnels en un seul ou bien vous faire racheter votre prêt professionnel actuel par un autre établissement bancaire.

Start-up : l’obtention d’un prêt bancaire expliquée en image par le Crédit Mutuel Arkéa

Particularités du prêt professionnel

Les prêts professionnels ont des similitudes avec vos prêts personnels. Par exemple, ils peuvent être à taux fixe ou à taux variable, proposer le report d’échéances ou encore le remboursement anticipé. Vérifiez toutes les conditions propres à votre contrat de prêt.

Toutefois, les prêts professionnels ont certaines particularités. Par exemple, vous pouvez financer 100 % du montant HT de votre projet. Vous n’avez pas forcément besoin d’apport personnel. Tout dépendra de la santé financière de votre entreprise et de l’analyse de vos documents comptables. Vous avancez uniquement la TVA (sauf dans le cas du crédit-bail où vous financez votre projet TTC).

Quelles garanties pour votre prêt professionnel ?

A lire aussi

Quelles garanties pour votre prêt professionnel ?

Lire la suite

Quel est l’intérêt de passer par un prêt professionnel plutôt que par un prêt classique ? Faire baisser le montant de ses impôts, ça vous paraît être une bonne raison ? Vous pouvez effectivement déduire les intérêts de votre prêt dans la case « charges financières ». Vous réduisez alors votre bénéfice imposable, donc vos impôts…

logo

Conseil billet de banque

Si vous sentez que les banques sont frileuses pour vous suivre dans votre projet, proposez-leur d’en financer seulement une partie. Pour les prêts professionnels, c’est possible. Ça s’appelle le « pool » bancaire. Les risques d’un même investissement sont répartis entre les différentes banques. Et ça… elles aiment bien !
Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE