Publicité

Publicité
Assurance-vie : quel est l’objectif de votre épargne ?

Assurance-vie : quel est l’objectif de votre épargne ?

0

Assurance-vie : quel est l’objectif de votre épargne ?
Assurance-vie : quel est l’objectif de votre épargne ?

L’assurance-vie est un produit d’épargne souple, puisqu’il permet de transmettre un capital à vos proches, mais aussi de répondre à un objectif patrimonial en épargnant pour vous-même ou pour un projet à terme. En sortie de contrat, vous pouvez récupérer votre épargne sous forme de capital ou en rente viagère pour assurer un complément de retraite.

À quoi peut servir votre contrat d’assurance-vie ?

L’assurance-vie est un produit d’épargne à moyen et long terme. Elle permet de constituer un capital destiné à des bénéficiaires différents selon vos objectifs. Votre contrat doit s’adapter selon la direction souhaitée, en fonction de 3 objectifs principaux :

  • Constituer un capital, pour le projet à terme de votre choix
  • Compléter vos revenus :
Souscrire une assurance vie pour préparer sa retraite

A lire aussi

Souscrire une assurance-vie pour préparer sa retraite

Lire la suite

  • Transmettre une somme à vos proches en cas de décès, puisque vous pouvez désigner le bénéficiaire de votre contrat

Les sommes épargnées sont disponibles à tout moment en cas de besoin urgent, mais la fiscalité de sortie n’est avantageuse qu’à partir de 8 ans de détention du contrat.

Selon votre objectif, vous pouvez choisir entre deux types de contrats :

  • Contrat monosupport en euros, majoritairement investi en obligations, qui garantit le capital investi et les intérêts de l’année grâce à l’effet cliquet

Objectif n°1 : l’assurance-vie pour constituer un capital

En fin de contrat, votre assurance-vie permet de sortir en capital pour obtenir votre épargne, majorée de la rémunération perçue sur la durée, c’est-à-dire les intérêts nets.

lupa

Comparer les assurances vie

Panorabanques vous aide à comparer les assurances vie du marché pour que vous obteniez une meilleure vision d’ensemble avant de souscrire !

Je compare

Si vous investissez sur des unités de compte, ni le capital ni les intérêts ne sont garantis. Vous devez déterminer le niveau de risque souhaité selon vos objectifs avant de choisir vos supports d’investissement.

logo

Conseil billet de banque

Si vous privilégiez le rendement, vous devez avoir conscience qu’une volonté de rentabilité élevée implique des risques accrus, et en mesurer les conséquences.

Objectif n°2 : l’assurance-vie en complément de revenu

Pour compléter vos revenus grâce à votre assurance-vie, vous pouvez utiliser les sommes disponibles sur votre contrat à tout moment :

  • En programmant des rachats, idéalement après 8 ans pour bénéficier d’une fiscalité de sortie optimale, par exemple 500 € tous les mois à partir de la 9e année de détention du contrat
  • En obtenant une avance, à titre exceptionnel puisqu’elle occasionnera des frais calculés en fonction des taux du marché obligataire

Avance sur assurance vie ou rachat partiel

A lire aussi

Avance sur assurance-vie ou rachat partiel ?

Lire la suite

  • En rente viagère, soumise à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux pour une fraction de son montant annuel en fonction de l’âge du rentier lors de la mise en place de la rente

Objectif n°3 : transmettre un capital à vos proches

L’assurance-vie est un outil idéal pour transmettre un capital à vos proches, grâce à la possibilité de désigner le bénéficiaire de votre choix et une fiscalité avantageuse en cas de transmission.

Détenir plusieurs contrats d'assurance vie

A lire aussi

Pourquoi détenir plusieurs contrats d’assurance vie ?

Lire la suite

Cette liberté est limitée dans certaines situations, notamment concernant vos enfants, qui ne peuvent pas être totalement déshérités. C’est la notion de primes « manifestement exagérées » qui entre en jeu en cas de transmission excessive de vos biens sur une assurance-vie, au détriment de vos héritiers légaux.

logo

Conseil billet de banque

La loi a renforcé les obligations d’information et de recherche des bénéficiaires pour limiter les contrats en déshérence, mais la rédaction de la clause bénéficiaire reste un acte important, à ne pas négliger pour assurer la transmission de votre capital.

 

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE