Publicité
Publicité
Lancement du nouveau contrat d’assurance-vie « capital-investissement »

Lancement du nouveau contrat d’assurance-vie « capital-investissement »

0

Mardi 05 juillet, le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a annoncé le lancement du premier contrat d’assurance-vie « capital-investissement ». Pourquoi ce contrat ? A quel type de clientèle s’adresse-t-il ? Quel avenir peut-il avoir ? billet de banque vous répond.

Assurance-vie
Assurance-vie

Investir dans des titres non cotés de PME

En application de la loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques du 6 août 2015, AXA France et NextStage – société de gestion indépendante – lancent la première unité de compte (UC) en private equity, baptisée NextStage Croissance dans le cadre d’un contrat d’assurance-vie ou de capitalisation.

Concrètement, ces unités de compte correspondent à des parts de fonds de capital-investissement. Ce qui signifie qu’en cas de rachat ou de décès du souscripteur, le paiement ne se fait pas en euros mais en titres d’entreprise (article 137 de la loi pour la croissance).

Objectif de la mesure : faire en sorte que l’assurance-vie contribue davantage au financement en fonds propres des entreprises par la prise de participation de l’épargnant dans le capital de petites et moyennes entreprises non cotées.

En termes de performance, l’Association Française des Investisseurs pour la Croissance (AFIC) et EY estiment le rendement moyen annuel de cette forme d’investissement à 10 % nets par an sur 10 ans.

Destiné à la clientèle haut de gamme

L’unité de compte NextStage Croissance est disponible au sein des contrats d’AXA Gestion Privée (Amadéo, Amadéo Excellence, Patrimoine Asset Management, Patrimoine Asset Management Excellence) et des contrats d’AXA Thema (Coralis Sélection), soit des contrats multisupports haut de gamme.

Selon Olivier Mariée, Directeur des activités épargne et Wealth Management d’AXA France : « Face à un environnement durablement impacté par un contexte de taux bas, qui affecte en particulier le rendement des contrats en fonds euros, le capital investissement, qui fait partie intégrante de la stratégie des épargnants dans d’autres pays, est une solution bien adaptée pour les besoins de nos clients avertis. Ces derniers expriment depuis longtemps le souhait d’accéder à cette classe d’actif de long terme au travers d’unités de compte et à l’intérieur de leur contrat d’assurance vie existant »

Avertis, il faut en effet l’être pour souscrire ce nouveau contrat qui s’adresse avant tout aux plus gros patrimoines. « Environ 10 % des contrats représentent 90 % de l’encours en assurance-vie. Nous leur donnons désormais la possibilité d’investir dans des fonds de capital-investissement, comme le permettent déjà les contrats luxembourgeois », précise le cabinet du ministre de l’Economie.

Pour rappel, fin mai 2016, l’encours des contrats d’assurance-vie s’élevait à 1 600,2 milliards d’euros…

lupa

Comparer les contrats d’assurance-vie

Vous comptez souscrire une assurance-vie mais vous ne savez pas quel type de contrat choisir ? Faites-vous aiguiller par Panorabanques qui vous permet de comparer gratuitement plusieurs offres !

Je compare

Après Euro-croissance, NextStage Croissance ?

Vous le savez, ce n’est pas la première fois en France que les pouvoirs publics tentent de créer un produit d’épargne destiné à financer les PME et ETI françaises. Le contrat d’assurance-vie Euro-Croissance avait précisément vu le jour fin 2013 pour ça.

Considéré à l’époque comme le troisième pilier de l’assurance-vie, le but du contrat Euro-Croissance était d’inciter les épargnants à investir sur des supports plus risqués que les fonds en euros pour apporter des sources de financement plus importantes aux PME et aux ETI.

Le ministre de l’Economie de l’époque, Pierre Moscovici, espérait alors que les contrats Euro-Croissance atteignent un encours de 10 milliards d’euros chaque année.

Pas franchement visionnaire, l’encours des Euro-Croissance n’atteignait que 1,7 milliard d’euros fin 2015, soit une goutte d’eau dans la mer.

CNP Assurances devrait lancer en septembre prochain une unité de compte en private equity, mais sans sortie en titres comme la loi pour la croissance le prévoit.

Jihane Bensouda

Relancer les contrats d'assurance-vie euro-croissance

A lire aussi

Comment relancer les contrats d’assurance-vie euro-croissance ?

Lire la suite

 

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE