Compte-Nickel, le plus célèbre des comptes sans banque, racheté par BNP Paribas

0

La nouvelle a de quoi surprendre : le plus célèbre des comptes sans banque racheté par une banque ! Et pourtant, BNP Paribas et le Compte-Nickel ont officialisé leur rapprochement le 4 avril 2017. La banque d’un monde qui change va ainsi racheter 95 % du capital de la Financière des Paiements Electroniques, la société qui gère le Compte-Nickel. Que projette BNP Paribas en rachetant le Compte-Nickel ? Quelles conséquences pour les détenteurs d’un compte ? Eléments de réponse.

Compte nickel

Trois ans après son lancement, 2 500 buralistes partenaires et 550 000 ouvertures de comptes plus tard, le Compte-Nickel tombe donc dans l’escarcelle de BNP Paribas. D’après Lemonde.fr, le montant de la transaction pourrait dépasser 200 millions d’euros. C’est à dire 10 fois le chiffre d’affaires réalisé en 2016 par La Financière des Paiements. Il faut dire que le Compte-Nickel est un vrai succès.

Compte-Nickel: chronique d’une success story !

Pour rappel, le Compte-Nickel a été lancé en 2013 par Hugues Le Bret et Ryad Boulanouar. Il s’agit d’un compte « sans banque » qui s’ouvre dans un bureau de tabac, où l’on peut déposer son argent, avec un RIB et une carte pour régler en magasin ou retirer de l’argent. Le tout, sans jamais risquer d’être à découvert. Côté prix, la transparence est de mise : 20 € par an d’abonnement, 1 € par retrait au distributeur et 0,50 € chez un buraliste partenaire. Cerise sur le gâteau, ce compte s’ouvre en 5 minutes chez un buraliste. Un succès !

compte nickel

A lire aussi

Le Compte Nickel : comment l’ouvrir et à quel prix ?

Lire la suite

Un Compte-Nickel s’ouvre toutes les 30 secondes, peut-on lire dans le communiqué annonçant le rachat. Et, depuis quelques semaines, la tendance a l’air de s’accélérer. Le 15 février 2017, le Compte-Nickel affichait un peu plus de 500 000 clients au compteur. Au 4 avril, soit moins de 2 mois plus tard, il comptabilise près de 550 000 comptes ouverts.

Objectif : 2 millions de comptes d’ici 2020

Pour ce faire, BNP Paribas entend, à moyen terme, multiplier par quatre le nombre de buralistes partenaires du Compte-Nickel, d’après le communiqué de BNP Paribas. « Il est prévu, par ailleurs, que la Confédération [des Buralistes] et BNP Paribas étudient ensemble tout projet contribuant à la modernisation du réseau des buralistes », explique Pascal Montredon, Président de la Confédération des Buralistes.

Une offre distincte de celles de BNP Paribas et de Hello bank!

Avec l’acquisition du Compte-Nickel, l’offre de BNP Paribas s’adapte à tous les usages bancaires et à tous les clients :

  • La banque traditionnelle avec BNP Paribas
  • La banque en ligne et la banque mobile avec Hello bank!
  • La néo-banque avec le Compte-Nickel

D’ailleurs, pour ceux qui s’inquiètent de ce rachat, Thierry Laborde, Directeur Général adjoint de BNP Paribas se veut rassurant : « L’offre Compte-Nickel sera distincte et donc complémentaire de celles du réseau BNP Paribas et de Hello bank! […] Compte-Nickel restera indépendant du reste du Groupe». Même discours pour Hugues le Bret, Président de la Financière des Paiements Electroniques : « Notre marque, nos valeurs et notre culture disruptive restent inchangées

A noter tout de même que le rachat du Compte-Nickel par BNP Paribas reste soumis à l’accord du législateur.

Ouvrir un compte Nickel

C’est chose faite ! BNP Paribas possède effectivement, depuis le 12 juillet 2017, 89,1 % du Compte-Nickel, a indiqué la banque dans un communiqué. La banque d’un monde qui change prévoit de porter sa participation à 95 % avant fin 2017. La Confédération des Buralistes restera donc actionnaire du Compte-Nickel à hauteur de 5 %.

Innovations

A lire aussi

Comptes sans banque : que valent-ils ?

Lire la suite

Marie-Eve F

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE