Publicité
Publicité
Le chèque : une espèce en voie de disparition ?

Le chèque : une espèce en voie de disparition ?

2

Même si le chèque est encore utilisé, il perd du terrain en France. 40 % d’entre nous souhaitent moins l’utiliser, selon une étude sur les moyens de paiement faite par Cofidis Retail en partenariat avec le Crédit Mutuel-CIC*. Un désamour que la Loi Sapin II va accentuer. Explications.

Chèque
Chèque

Le chèque est jusqu’à présent une exception française. 60 % d’entre nous ont signé un chèque au moins une fois au cours des 12 derniers mois, selon l’étude de Cofidis Retail, société qui propose des solutions de paiement adaptées aux commerçants et aux e-commeçants.

Nous privilégions surtout le chèque pour régler les consultations et les achats médicaux. Saviez-vous que 25 % des achats de lunettes, de lentilles et de prothèses auditives se font par chèque !

Son usage perdure donc dans l’hexagone, alors que dans le reste de l’Europe, il est jugé désuet et peu fiable. « L’utilisation du chèque ne se retrouve nulle part ailleurs en Europe où le taux d’utilisation ne dépasse pas 20 % (2 % en Allemagne, 3 % en Espagne, 11 % en Grande-Bretagne et 20 % en Italie) », explique d’ailleurs Codifis Retail dans son communiqué.

Idées reçues

A lire aussi

Idées reçues sur le chèque

Lire la suite

Le gouvernement vous pousse à moins utiliser le chèque

Les défenseurs du chèque expliqueront qu’il est, à l’inverse de la carte bancaire, totalement gratuit. Pour info, en moyenne, le prix d’une CB classique à débit immédiat est 38,60 €/an, 43,70 € dans sa version différée, selon le comparateur de tarifs Panorabanques.

logo

Conseil billet de banque

L’émission d’un chéquier est en effet gratuite, seuls les frais d’envoi à votre domicile sont parfois facturés. Donc pour plus d’économie, pensez à récupérer votre chéquier en agence.

Malgré l’argument massue du coût, les Français pourraient très rapidement diminuer drastiquement leur usage du chèque. 40 % d’entre nous déclarent en effet vouloir moins l’utiliser à l’avenir.

La baisse du recours au chèque, c’est également le souhait du gouvernement. Le projet de loi sur la modernisation de la vie économique, dit loi Sapin II, proposé en Conseil des ministres le 30 mars 2016, prévoit de limiter la durée de validité du chèque à 6 mois. Elle est de 1 an et 8 jours aujourd’hui.

Les raisons invoquées : de multiples inconvénients pour les consommateurs (le risque de perte, l’incertitude sur la date d’encaissement…), les commerçants (peur du chèque en blanc, vérification de l’identité en caisse) et les banques (gratuité et procédé d’encaissement). Ces défauts ont d’ailleurs conduit de nombreux commerçants à les refuser.

La maison n'accepte pas les chèques

A lire aussi

La maison n’accepte pas les chèques : est-ce légal ?

Lire la suite

Le chèque en berne, la CB au top, le mobile en bonne posture !

A l’inverse du chèque, la carte bancaire chauffe ! Nous sommes 80 % à l’utiliser chaque semaine. Et le vivier d’utilisateurs potentiels ne cesse de croitre. 95 % des Français majeurs ont une CB, 99 % en auront une « à l’avenir », selon Cofidis Retail.

cartes

A lire aussi

Vous réglez comment ? Par carte bancaire !

Lire la suite

Un usage de la CB qui est désormais dopé par le paiement sans contact. « Les technologies de paiement liées à la carte bancaire ont des perspectives de développement importantes ». Le paiement CB sans contact a déjà convaincu 30 % des Français, mais nous sommes 65 % à se dire « prêts à l’utiliser demain ».

Il existe aussi d’autres alternatives bien pratiques à la CB et aux chèques qui, on en est persuadé, vont vous plaire. On pense bien sûr au paiement mobile et aux wallets ! Nous sommes 40 % à s’estimer prêt à l’usage du téléphone pour payer. C’est un progrès rapide car actuellement seuls 6 % des Français l’ont expérimenté. De plus en plus d’enseignes, à l’image de Total récemment, s’y sont mis.

Idées reçues

A lire aussi

Idées reçues sur le paiement mobile

Lire la suite

Concernant le portefeuille électronique, presque les ¾ des Français veulent l’utiliser, contre 44 % aujourd’hui.

Bref, face à la CB, aux paiements avec smartphone et aux wallets, le chèque semble bien ringard voire totalement obsolète. Toutefois, avec 6 Français sur 10 qui continuent à faire des chèques, il faudra tout de même encore quelques années avant de voir disparaître ce morceau de papier de nos sacs.

 

*Sondage réalisé par Gfk du 9 au 29 février 2016 auprès d’un échantillon d’environ 1 000 individus par pays, âgés de 18 ans, représentatifs de la population par pays en termes de sexe, âge, classe sociale, région.

 

Publicité
Publicité

2 COMMENTAIRES

  1. j ay=i signé un chéque de 39 euros sous le numero 5519039 payé mais je ne me souviens plus a l ordee de pourriez vous me dire car je n ai pas noté merci

  2. Bonjour Lelong

    Nous ne pouvons malheureusement pas vous en dire plus sur ce chèque. Entrez en contact avec un conseiller de votre banque ou consultez votre relevé de compte pour savoir avec certitude qui était le bénéficiaire de votre chèque. Vous pouvez tout aussi bien consulter votre compte en ligne (via votre espace personnel).

    Bien à vous

LAISSER UNE RÉPONSE