Publicité
Publicité
L’éducation budgétaire et financière bientôt accessible dès la primaire

L’éducation budgétaire et financière bientôt accessible dès la primaire

0

Dès la rentrée des vacances de la Toussaint, les enseignants pourront aider les élèves de la primaire au lycée à traiter les sujets liés aux finances personnelles. L’Éducation Nationale veut enseigner aux élèves à gérer leur argent et à comprendre les crédits, l’épargne, la TVA… etc. Des supports pédagogiques seront mis à disposition des enseignants dans les prochaines semaines.

Assurance décès : les avantages d'une rente éducation

Cette initiative s’inscrit dans la « stratégie nationale d’éducation financière » et a pour objectif de développer un enseignement d’éducation budgétaire et financière pour tous les élèves. Et ce, grâce à un partenariat avec le ministère de l’Éducation nationale et celui de l’Agriculture.
L’initiative a été lancée en 2016 par le ministère de l’Économie et pilotée par Banque de France. Mais attention ! Apprendre à gérer son argent ne deviendra pas une nouvelle matière: les contenus seront accessibles mais non obligatoires. Libre aux enseignants de les utiliser…

Exercices de mathématiques et simulations

Les contenus précis n’ont pas encore été dévoilés car ils sont toujours en cours de validation par le ministère de l’Éducation nationale. « Ils ont été élaborés au premier semestre par différents groupes de travail dont nous faisions partie », a expliqué explique Pascale Micoleau-Marcel, de l’Institut pour l’éducation financière du public, éditeur du site La Finance pour tous, aux Échos.

« Avec des enseignants, des inspecteurs pédagogiques, des formateurs, nous avons créé une vingtaine de fiches thématiques pour le primaire et le collège », précise-t-elle. Pour le moment, il s’agit de contenus exclusivement pensés pour les professeurs de mathématiques et les professeurs des écoles. Mais d’autres matières pourraient être concernées dans les années à venir.

Gérer son argent

A lire aussi

Gérer son argent

Lire la suite

Les modules de maths donneront des exercices illustrés par une question d’argent tels que le coût d’un crédit ou les intérêts sur un livret d’épargne. Il n’y a rien d’obligatoire et les enseignants seront libres de choisir d’utiliser ou non ces modules. Concernant l’école primaire, il s’agit de contenus élaborés autour de la littérature pour enfants ou des ateliers pour s’exercer à gérer leur argent, toujours selon Pascale Micoleau-Marcel, qui s’est confiée au quotidien économique.

Des questions méconnues

En plus d’outils déjà en ligne comme le site La Finance pour tous, un portail internet national d’éducation financière a été créé par Banque de France : Mesquestionsdargent.fr. Déjà ouvert, il a pour objectif de faciliter l’accès aux différents programmes et aux actions d’informations.

Banque de France

A lire aussi

Vous pouvez désormais prendre rdv avec la Banque de France !

Lire la suite

Une étude de l’Ifop publiée en septembre 2016, a été menée auprès de 1002 personnes, âgées de 18 ans et plus et selon l’âge, le sexe et la profession. Selon elle, 85 % des personnes interrogées ont affirmé n’avoir bénéficié d’aucune éducation budgétaire ou financière à l’école, à l’université, dans une entreprise ou encore dans un institut spécialisé. 39 % d’entre elles ont par ailleurs ressenti « parfois » le besoin de recevoir ce type d’enseignements. Finalement, seulement 12 % des sondés s’estiment très à l’aise avec ces questions et pratiquement 80 % d’entre eux pensent que l’éducation financière devrait être enseignée à l’école.

Et vous, pour ou contre l’éducation financière de vos enfants ?

Chloé Ferrere

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE