Publicité
Publicité
Pumpkin, le futur champion des paiements entre particuliers ?

Pumpkin, le futur champion des paiements entre particuliers ?

0

La citrouille est devenue carrosse. Trois ans après son lancement, Pumpkin a su se faire une place sur un marché des paiements pourtant embouteillé avec l’arrivée de nouveaux concurrents. La fintech lilloise revient désormais avec une appli flambant neuve, une fonctionnalité supplémentaire pour gérer vos comptes entre amis et, surtout, des projets plein les cartons ! Zoom.

Epargne

Facebook Messenger, Orange Bank, PayPal… ce ne sont pas les solutions qui manquent pour transférer de l’argent à vos proches sans passer par une banque traditionnelle. Mais Pumpkin dispose de quelques atouts pour mieux vous convaincre.

A commencer par l’absence de commissions sur vos transactions. Le service est donc entièrement gratuit pour les particuliers ! La jeune pousse se finance en effet par l’intermédiaire de son offre BtoB. « On est prestataire et partenaires de presque toutes les associations de France. On encaisse toutes les cotisations, les participations à des événements (voyage au ski, événement sportif, gala de Noël…) et on prélève une commission sur chaque transaction », indique Hugo Sallé de Chou, l’un des co-fondateurs. Toutefois cette activité ne suffit pas à la startup pour rentrer dans ses frais. Le rachat de Pumpkin par le Crédit Mutuel Arkéa devrait lui permettre de respirer un peu, puisque la banque envisage d’investir 15 millions d’€ dans son développement sur les 3 ans à venir.

Epargne / Cagnotte

A lire aussi

Cagnottes en ligne : état des lieux

Lire la suite

Après 9 mois de travail, Pumpkin a également annoncé le lancement d’une nouvelle version de son application, qui se démarque par ses tons fluos et sa simplicité d’utilisation. Pour s’inscrire, c’est l’affaire de 40 secondes ! Au passage, la startup en profite pour introduire une fonctionnalité supplémentaire. Baptisée l’ardoise, elle vise à simplifier les comptes entre amis, que ce soit au resto ou en vacances. Fini les galères pour savoir qui règle quoi au moment de l’addition 😊

Mais Pumpkin voit plus grand. Beaucoup plus grand, en fait. Déjà présente en Belgique, la jeune pousse ambitionne notamment d’effectuer ses premiers pas dans 2 ou 3 nouvelles villes européennes d’ici le second semestre 2018. Une stratégie d’autant plus pertinente que 60% des utilisateurs de Pumpkin sont étudiants. La startup entend ainsi faciliter la vie à ceux qui partent en Erasmus.

Ce n’est pas tout ! Pumpkin prévoit également de lancer son propre compte courant et sa carte bancaire en 2018. Mais là encore la concurrence ne manque pas, avec la montée en puissance des néobanques telles que Revolut, N26 ou encore le Compte-Nickel. C’est pourquoi la jeune pousse entend se démarquer avec une offre originale : « nous voulons créer un compte courant communautaire car on est rarement seul dans sa vie. Quand on est jeune, on vit avec ses parents, ensuite on fait des études et on se met en colocation, après on est en couple puis on fonde une famille à nouveau… », explique Hugo Sallé de Chou. Mais si l’idée semble prometteuse, elle n’a pas encore été révélée dans le détail. A suivre donc.

Banque en ligneA lire aussi

C-zam, N26, Compte-Nickel… : des comptes vraiment low cost ?

Lire la suite

Pour parvenir à ses fins, Pumpkin a renforcé son équipe. Les 3 co-fondateurs ont ainsi été rejoints par 35 salariés entre 2015 et 2017, signe de la réussite du projet.

Bilan, 10 millions d’€ sont échangés chaque mois sur la plateforme, qui revendique en outre 300 000 utilisateurs et en enregistre 1 000 nouveaux par jour. Le tout sans faire aucune pub ! La startup mise en effet sur le bouche-à-oreille pour se faire connaître. Et ça fonctionne, puisque selon les chiffres avancés par la finctech, chaque nouvel utilisateur génère à lui seul six usagers supplémentaires.

Une statistique sur laquelle Pumpkin s’appuie pour prédire que sa plateforme devrait dépasser le seuil des 1 million d’utilisateurs d’ici fin 2018. Et vous, Pumpkin ça vous parle ?

Paul Atz

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE