Publicité
Publicité
Le spécialiste des paiements entre amis Lydia fait peau neuve !

Le spécialiste des paiements entre amis Lydia fait peau neuve !

0

Après s’être taillé une solide réputation dans le secteur – pourtant très concurrentiel – des paiements entre particuliers, Lydia passe à la vitesse supérieure en 2018. Au programme pour la fintech française : une offre premium à 3,99€ par mois et toute une batterie de nouveaux services pensés pour simplifier votre expérience de la banque.

L'appli mobile Lydia monte en gamme

Changer de services sans changer de banque

La jeune pousse, qui vient de boucler un nouveau tour de table de 13 millions d’€ a annoncé ce mardi le lancement d’un application « méta bancaire ».

Objectif ? Gérer tous vos comptes depuis une même plateforme tout en bénéficiant des services innovants proposés par Lydia sans pour autant devoir quitter votre banque. « [Il s’agit] de prendre le meilleur des mondes de la Fintech et de la banque pour offrir aux Européens une interface belle, simple et sécurisée pour l’ensemble de leurs opérations bancaires du quotidien », résume Cyril Chiche, le PDG de Lydia.

En d’autres mots, selon Lydia, plus besoin de quitter votre banque pour une néo-banque si vous souhaitez bénéficier de services innovants et ergonomiques ! Avec cette nouvelle approche, la jeune pousse tire pleinement parti de la directive européenne sur les moyens de paiement (DSP2) en vigueur depuis le début de l’année 2018.

ChangementA lire aussi

Un Français sur 4 prêt à changer de banque en 2018 !

Lire la suite

Une gamme de services étendue

Outre une interface intuitive et ergonomique, les usagers bénéficient d’une gamme de services étendue. Premier changement (et il est de taille !) : via un partenariat avec Budget Insight, les transferts d’argent ne sont plus limités aux seuls membres de la communauté Lydia. Vous pouvez donc désormais recevoir et envoyer de l’argent à n’importe qui !

lupa Votre banque ne répond pas à vos besoins ? Vous souhaitez réduire vos frais bancaires ? Venez comparer les offres sur Panorabanques et trouvez LA banque qui vous convient ! Je compare

Le diable se trouve souvent dans les détails, mais là aussi Lydia a pensé à tout pour vous simplifier la vie ! La jeune pousse permet ainsi d’agréger vos comptes bancaires si vous êtes multibancarisé, mais récupère aussi les coordonnées bancaires que vous avez déjà enregistrées sur vos différents comptes. Vous pouvez donc réaliser vos virements – ponctuels ou permanents – en toute sérénité depuis l’application sans devoir vous plier à la tâche fastidieuse de renseigner à nouveau ces données.

Autre nouveauté, vous pouvez dès à présent programmer des paiements récurrents afin de régler automatiquement vos dépenses partagées, telles qu’un loyer. Il est également possible de créer des sous-catégories pour chacun de vos comptes afin de gérer des budgets spécifiques. Et d’ici mai, Lydia vous permettra de partager ces sous-comptes avec d’autres personnes. Un peu comme une cagnotte en somme. Pratique pour organiser vos vacances ou un cadeau commun !

Les applications mobiles passées à la loupeA lire aussi

La crème des applis bancaires mobiles

Lire la suite

Une nouvelle offre premium

Mais s’il y a une chose à retenir dans la présentation de la nouvelle formule de Lydia, c’est le lancement en partenariat avec la fintech Treezor d’une carte Mastercard connectée à l’ensemble de vos comptes recensés sur Lydia. Libre à vous, avant chaque paiement, de sélectionner le compte qui sera débité. Attention toutefois, ce service sera réservé aux abonnés premium qui, pour en bénéficier, devront s’acquitter de la somme de 2,99€ chaque mois.

Une offre qui ressemble à s’y méprendre à celle de certaines néo-banques, même si Lydia s’en défend : « L’enjeu aujourd’hui (…) n’est pas (…) de créer une banque supplémentaire, mais d’offrir de la simplicité à des usagers qui sont déjà de plus en plus multibancarisés », souligne Cyril Chiche.

Armée de cette nouvelle offre, Lydia ambitionne de convaincre 1 million de clients premium d’ici 2020. Une estimation qui, au rythme actuel de 2 000 nouveaux usagers par jour (non premium, cela dit), semble tout à fait réalisable.

Paul Atz

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE