Publicité
Publicité
Néo-banque et banque en ligne : quelles différences ?

Néo-banque et banque en ligne : quelles différences ?

0

N26, Revolut, Compte-Nickel, C-Zam, Anytime, Morning… ces noms vous disent-ils quelque chose ? En quelques années à peine, les néobanques ont réussi à s’imposer comme des acteurs à part entière dans le monde de la banque ! Le modèle de la banque traditionnelle avait déjà été secoué une 1ère fois avec l’arrivée des banques en ligne. A tel point qu’une étude du cabinet Simon-Kucher et Research Now indique qu’un Français sur 10 dispose aujourd’hui d’un compte au sein d’une banque digitale. L’heure est donc au tout numérique, et les néo-banques comptent bien réclamer leur part du gâteau. Mais au fait, qu’est-ce qui différencie une néo-banque d’une banque en ligne ? Focus.

Crédit amortissable et crédit renouvelable

Banques vs établissements de paiement

La différence la plus fondamentale entre néo-banques et banques en ligne repose dans leur nature. Pour faire simple, les banques en ligne sont des « vraies » banques. Elles sont en effet systématiquement liées à une voire plusieurs banques de réseau. Elles peuvent ainsi s’appuyer sur une infrastructure déjà existante pour proposer une qualité de service au moins égale à celle des banques traditionnelles. A titre d’exemple, Boursorama Banque est rattachée à Société Générale, BforBank est une filiale du Crédit agricole, Hello bank! dépend de BNP Paribas… La liste continue.

Par contraste, les néo-banques sont des établissements de paiement ayant obtenu une licence bancaire. Ces acteurs se sont donc généralement bâtis en partant de 0 et ont un mode de fonctionnement et une mentalité plus proches de ceux des startups. Elles misent sur la technologie pour bousculer les acteurs traditionnels du secteur et entrent dans la catégorie des Fintechs, une contraction des mots finance et technologie.

Les néo-banques sont donc particulièrement agiles et innovantes, mais leurs infrastructures peinent parfois à soutenir le rythme de leur propre croissance. Récemment, Compte-Nickel s’était ainsi attiré les foudres de l’Association française des communautés néo-banques (Afcnb), qui dénonçait dans une lettre ouverte quelques dysfonctionnements observés par certains usagers.

lupa

Banques de réseau, banques en ligne, néobanques, les offres n’ont jamais été aussi nombreuses ! Alors pour trouver celle qui vous convient le mieux, et bénéficier des meilleurs tarifs : comparez les frais !

Je compare

Ordinateur vs smartphone

L’arrivée des banques en ligne a accéléré le développement de la banque à distance. Consultation de vos comptes, virements, mise en place de prélèvements automatiques… Désormais toutes (ou presque) vos interactions avec votre banque peuvent se faire sans qu’il vous soit nécessaire de vous rendre dans une agence ! D’ailleurs, les banques en ligne comme les néo-banques n’ont généralement pas de points de vente physiques.

Si les banques en ligne vous permettent d’effectuer une partie de vos opérations bancaires sur votre smartphone, via une application mobile dédiée et téléchargeable gratuitement, votre moyen d’interaction privilégié avec ces banques reste l’ordinateur.

Les néo-banques, elles, concentrent le gros de leurs efforts sur l’usage du smartphone, l’idée étant de vous procurer une solution nomade, ergonomique et intuitive. Début novembre 2017, la néo-banque berlinoise N26 a ainsi été primée par WordAppeal pour la qualité de l’expérience utilisateur proposée sur son appli mobile. Elle devançait de peu Revolut, une autre néo-banque, et Société Générale.

A lire aussi

Banque en ligne

C-zam, N26, Compte-Nickel… : des comptes vraiment low cost ?

Lire la suite

Offre de services complète vs incomplète

Comme évoqué plus tôt, les banques en ligne s’appuient sur l’infrastructure des banques traditionnelles. Elles sont donc en mesure de vous proposer une gamme très complète de services : du crédit à la consommation, des produits d’épargne, etc. Les tarifs sont en outre très compétitifs.

Par opposition, l’offre des néo-banques se limite généralement à un compte courant. Et encore, les fonctionnalités d’un compte courant classique ne sont pas toujours toutes disponibles ! A titre d’exemple, le Compte-Nickel ne propose ni autorisation de découvert, ni chéquier. Pensez donc à bien vous renseignez sur les offres avant d’ouvrir un compte !

Le caractère épuré des offres des néo-banques explique pourquoi elles sont, le plus souvent, utilisées pour ouvrir un 2nd compte ou pour répondre à un besoin particulier, même si de plus en plus de Français sautent aujourd’hui le pas pour en faire leur banque principale.

Ouvrir un compte chez Revolut est par exemple très intéressant si vous voyagez beaucoup, puisque la jeune pousse ne prélève pas de commission sur les opérations en devises dans la limite de 6 000 € convertis par mois. Passé ce plafond, une commission de 2 % vous sera facturée. Vous avez donc de quoi voir venir !

Paiement sécuriséA lire aussi

Revolut devient la 1ère banque à intégrer les cryptomonnaies

Lire la suite

Ouverture de compte : jours vs minutes

Quid de l’ouverture de compte ? Là encore, banques en ligne et néo-banques marquent leur différence. Pour les 1ères, l’ouverture d’un compte nécessite un certain nombre de pièces justificatives et s’effectue depuis un ordinateur. Dans la majorité des cas, l’ouverture d’un compte est en outre soumis à des conditions de revenus (1600€ mensuels chez BforBank, par exemple).

Les néo-banques, elles, vous proposent d’ouvrir votre compte depuis votre mobile, en quelques minutes à peine. Revolut va même jusqu’à promettre une ouverture de compte en 30 secondes ! Peu de documents sont nécessaires et il n’y a pas de conditions de revenus. Le Compte-Nickel, par exemple, accepte même les personnes en situation d’interdit bancaire !

Délai classique vs instantané

Les néobanques proposent en outre généralement un suivi de compte en temps réel, voire des virements instantanés pour certaines d’entre elles. L’offre du nouveau venu Orange Bank, par exemple, intègre une mise à jour du solde de votre compte en temps réel pour faciliter le suivi de vos dépenses.

Si ces services commencent à apparaître chez les banques en ligne, les délais de vos opérations dans ces établissements sont dans la majorité des cas les mêmes que dans une banque traditionnelle.

Une frontière qui disparait progressivement

Malgré toutes ces distinctions, la ligne de démarcation entre banque en ligne et néo-banque tend à se brouiller : les 1ères se concentrent désormais davantage sur l’instantané et sur leur interface mobile, tandis que les 2ndes étendent peu à peu leur gamme de services.Vous pouvez consultez le classement des meilleures banques en ligne sur notre site Panorabanques.com. A mi-chemin entre ces 2 modèles, Orange Bank est un bon exemple de cette tendance.

Voiture

A lire aussi

N26 s’allie avec Younited Credit pour financer vos projets

Lire la suite

Longtemps considérées comme un simple complément des offres bancaires classiques, les néo-banques apparaissent aujourd’hui de plus en plus comme une alternative à part entière aux banques traditionnelles. Alliant instantanéité, simplicité d’utilisation et flexibilité, ces nouveaux acteurs défendent une autre vision de la banque, plus attentive à vos besoins.

Paul Atz

Publicité
Publicité

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE