Baisse des taux : vers le retour des primo-accédants ?

0

Selon le baromètre trimestriel du Crédit Logement, les taux ont continué à baisser au 2ème trimestre 2016. En moyenne, entre avril et juin, vous avez emprunté à 1,69 %, contre 2,04 % entre janvier et mars. Qui profite de la baisse des taux ? Faut-il mieux acheter dans l’ancien ou dans le neuf ? billet de banque fait le point.

Prêts immobiliers
Prêts immobiliers

Du jamais vu !

Les taux communiqués le 21 juillet dernier par le Crédit Logement sont à peine croyables. En moins de 3 mois, les taux des crédits immobiliers ont diminué de 0,35 point (de 2,04 % au 1er trimestre à 1,69 % au second). Du jamais vu ! Et ça continue… puisqu’en juin le taux moyen, toutes durées et tous types de bien, s’est établi à 1,62 % seulement.

Crédit Logement/CSA

A lire aussi

Juin 2016 : les taux des crédits immobiliers encore en baisse !

Lire la suite

Une baisse qui concerne le neuf comme l’ancien

-0,35 point pour un achat dans l’ancien, -0,36 point pour un achat dans le neuf, tous les types de bien sont donc concernés par la chute des taux.

En général, c’est dans l’ancien que vous obtiendrez le taux d’intérêt le plus avantageux. Au deuxième trimestre, le taux moyen était de 1,70 % pour un bien ancien, contre 1,77 % pour l’achat d’un logement neuf.

Une baisse qui concerne toutes les durées

Il y a seulement 9 mois, en octobre 2015, vous vous endettiez sur 20 ans à 2,36 %. Maintenant, c’est seulement 1,67 %.

Credit logement CSA T2

Données issues de l’Observatoire du Financement des marchés résidentiels, Crédit Logement (2ème trimestre 2016)

Le retour des primo-accédants

Conséquence directe de la baisse des taux, vous pouvez emprunter sur plus longtemps sans augmenter le coût de votre crédit.

La preuve, en octobre 2015, emprunter sur 25 ans vous coûtait 2,71 %. En juin dernier, le taux d’intérêt moyen n’était plus que de 1,99 %. De quoi arranger les jeunes et plus généralement les primo-accédants !

Jeune-accès-à-la-propriété-immobilière

A lire aussi

Jeunes : accès à la propriété immobilière

Lire la suite

Ces derniers ont souvent un apport personnel faible. Pour compenser, et pour ne pas trop alourdir leurs mensualités, ils choisissent donc de faire des prêts de longue (voire de très longue) durée. Ainsi au 2ème trimestre 2014, environ 1/5 des acheteurs de moins de 35 empruntaient sur plus de 25 ans (20,4 %). 2 ans plus tard, ils sont plus d’1/4 (28,6 %).

logo

Conseil billet de banque

Vous êtes primo-accédant ? Le moment est particulièrement propice à l’achat immobilier. Avec la baisse des taux et les aides d’Etat comme le PAS et le PTZ, votre faible apport personnel est de moins en moins un handicap.

Le retour des primo-accédants est particulièrement marqué sur le marché du neuf. Il y a 1 an, les moins de 35 ans représentaient 46,6 % des emprunteurs. Aujourd’hui, ils représentent 48,9 %. A l’inverse, la part des plus de 55 ans recule, passant de 7,6 % en 2015 à 6,5 % en 2016. C’est la première fois depuis les années 2000.

Le diagnostic est tout autre pour un achat dans l’ancien. Là, la part des moins de 35 ans est en chute libre. Ils représentaient plus d’1 emprunteur sur 2 en 2009 (52,3 %), ils ne représentent plus que 41,9 % des emprunteurs en 2016.

lupa

Comparez les crédits immobiliers 

Vous avez besoin d’un prêt immobilier ? Panorabanques vous fait gagner du temps en vous mettant gratuitement en relation avec les banques prêtes à vous financer.

Je compare

Pourquoi les taux des crédits immobiliers baissent ?

2 explications à ce repli record :

  • La politique accommodante de la BCE.

Depuis janvier 2015, la Banque Centrale Européenne injecte massivement de la liquidité. Cette politique permet aux banques de se financer à très bas prix et donc de pouvoir vous prêter à un bon taux.

  • L’agressivité commerciale des banques.

Autrement dit, c’est la guerre ! Face à des clients de plus en plus mobiles, les banques tiennent à ce que vous vous endettiez chez elles. Pourquoi ? D’une part parce qu’avec la baisse des taux, prêter devient moins risqué pour elles. De deux, parce qu’en détenant un crédit immobilier, vous serez moins tenté d’aller voir ailleurs. C’est exactement la stratégie de Boursorama Banque et d’ING Direct. A coup d’offres toujours plus alléchantes, ces banques en ligne espèrent faire en sorte que vous en fassiez vos banques principales.

logo

Conseil billet de banque

Profitez en ce moment de 2 offres au top ! Boursorama Banque vous propose un crédit de 100 000 € sur 14 ans à un TEG de 1,56 % (hors frais de garantie et hors droit de mutation). ING Direct met, elle, en avant un prêt de 300 000 € sur 15 ans à 1,65 % (hors frais de notaire). Ces offres sont bien sûr conditionnées à l’acceptation de votre dossier…

Et pour la suite ?

L’incertitude plane. Rares sont les professionnels à se prononcer sur l’évolution des taux d’emprunt. La semaine dernière, le service études économiques du Crédit Agricole s’est toutefois penché sur ce sujet épineux.

La banque anticipe une hausse modérée des taux à partir de 2017, due à la remontée des taux des OAT à 10 ans, les obligations de l’Etat français. Ces actifs sont en effet un indicateur fiable de l’évolution des taux des crédits immobiliers.

Bilan, n’attendez donc pas trop longtemps pour acheter votre premier logement, investir dans la pierre ou renégocier votre crédit immobilier. Ce serait dommage de passer à côté des taux actuels.

Taux de crédit immo

A lire aussi

Marché de l’immobilier en juillet 2016 : qu’en disent les courtiers ?

Lire la suite

Marie-Eve F

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE